Search by category:
Nouvelles

Le ministre français se montre gay sur Twitter pour lutter contre l’homophobie

Dans un message, le ministre des Affaires numériques, âgé de 34 ans, s’est identifié comme gay en utilisant «nous» pour parler de la difficulté qu’il y a encore d’être gay et de vivre ouvertement.

“L’homophobie est un mal qui ronge la société, il s’infiltre dans les écoles, contamine les familles et a perdu des amis”, écrit-il. “Pire, cela hante l’esprit des homosexuels et nous oblige parfois à nous adapter et à mentir pour éviter la haine et vivre”.

Dans une interview avec FranceInfo, Mahjoubi qui a «épousé» son partenaire par le biais d’un partenariat civil (appelé PACS en France) en 2015, a déclaré qu’il était important de continuer à parler des conséquences de l’homophobie, en particulier chez les jeunes.


“Ce qui était important était de continuer à parler du sujet: hier était la journée internationale contre l’homophobie, il était important de rappeler aux gens les conséquences de l’homophobie sur la vie quotidienne, en particulier la jeune génération. il a dit

“Nous sommes en 2018, et je mène une vie tranquille, même en public, mais si, ce jour-là, je pouvais en parler à travers mon expérience personnelle, alors je pensais que cela devait être fait”, a-t-il ajouté.

Le groupe français de défense des droits des homosexuels SOS Homophobie a salué sa “décision ferme et courageuse”.

“Il contribue à la visibilité des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) dans la société et est un exemple positif pour tous les jeunes gay, bi
et les personnes trans dans son pays “, a tweeté le groupe.” Félicitations. ”

Il y a cinq ans, la France a inauguré une nouvelle loi (appelée la «loi du mariage pour tous») légalisant le mariage homosexuel. 40 000 couples homosexuels se sont liés depuis. À l’époque, la question s’est révélée être source de discorde et la loi a suscité des mois de débats et de critiques – y compris de la part des membres du gouvernement actuel – et un certain nombre de manifestations à travers la France.

Selon l’association française des droits des homosexuels SOS Homophobie, les préjugés à l’encontre de la communauté LGBT sont toujours présents en France et risquent de s’ancrer dans la société française. Plus tôt cette semaine, l’association a publié son rapport annuel montrant que le nombre d’attaques physiques dues à l’homophobie a bondi de 15% de 2016 à 2017, les victimes étant le plus souvent des hommes et des jeunes.

LIRE AUSSI: La France voit le saut dans les attaques homophobes violentes

La France voit le saut dans les attaques homophobes violentes

Post Comment