nouvelles (1)

Newsletter

Le ministre d’Irlande du Nord s’excuse pour sa position “féroce” sur le Brexit

Un ministre d’Irlande du Nord, qui était auparavant un ardent partisan du Brexit, s’est excusé pour son ancienne position “féroce” sur les négociations avec l’UE.

Steve Baker, ancien membre du groupe de députés européens pro-Brexit, a déclaré lors de la conférence du parti conservateur à Birmingham que les relations avec l’Irlande n’étaient pas “là où elles devraient être” et a ajouté que les ministres devaient agir avec “humilité” pour rétablir les relations. avec la République et l’UE.

Le député de Wycombe, M. Baker, a déclaré à la conférence : « Ce que je veux ajouter, en tant que l’une des personnes qui a peut-être agi avec la détermination la plus féroce pour faire sortir le Royaume-Uni de l’UE : je pense que nous devons faire preuve d’humilité dans cette situation.

“C’est avec humilité que je veux accepter et reconnaître que moi et d’autres n’avons pas toujours agi d’une manière qui a encouragé l’Irlande et l’Union européenne à nous faire confiance, à accepter qu’ils ont des intérêts légitimes, des intérêts légitimes que nous sommes prêts à respecter .

“Parce qu’ils le font et nous sommes prêts à les respecter, et j’en suis désolé, car les relations avec l’Irlande ne sont pas là où elles devraient être et nous devons tous travailler extrêmement dur pour améliorer cela et je sais que nous le faisons.”

Son patron, le secrétaire d’Irlande du Nord Chris Heaton-Harris, a déclaré qu’il avait “beaucoup appris ces dernières années” sur les liens complexes entre le Royaume-Uni et l’Irlande.

Il a donné les exemples de la zone de voyage commune et du marché commun de l’énergie entre l’Irlande du Nord et la République, déclarant à la conférence: «Ce que nous faisons indépendamment au Royaume-Uni, où nous donnons 400 £ et d’autres aides aux consommateurs d’énergie, peut en fait avoir effet sur le marché en Irlande.

« Je comprends les complications. Peut-être aurions-nous pu les comprendre un peu mieux plus tôt.

Le ton conciliant des ministres est venu après que le ministre des Affaires étrangères James Cleverly a tenu son premier appel avec Maros Sefcovic, le vice-président de la Commission européenne.

M. Sefcovic a décrit l’appel comme une “bonne conversation” et a déclaré que les équipes de négociation devaient se réunir bientôt au milieu d’une dispute sur les arrangements post-Brexit en Irlande du Nord.

Le ministre irlandais de l’Europe, Thomas Byrne, a salué les commentaires de MM. Baker et Heaton-Harris.

“Il y a maintenant une opportunité de trouver des solutions convenues autour de la mise en œuvre du protocole”, a-t-il déclaré.

“Il est important que nous passions maintenant à un véritable engagement entre les équipes de l’UE et du Royaume-Uni, pour arriver à des solutions.”

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT