Nouvelles Du Monde

Le jeu d’horreur multijoueurs “Mort à la lumière du jour” connaît un succès fulgurant et repousse les limites de l’horreur

Le jeu d’horreur multijoueurs “Mort à la lumière du jour” connaît un succès fulgurant et repousse les limites de l’horreur

Le jeu d’horreur multijoueurs Mort à la lumière du jour développé par le studio montréalais Behaviour Interactif, est l’un des plus populaires sur la planète dans sa catégorie avec plus de 50 millions d’utilisateurs.

“L’univers de Mort à la lumière du jour est un métavers, ce qui nous permet d’avoir des personnages créés ici, mais aussi des personnages de licences”, a expliqué Dave Richard, le directeur créatif du jeu.

Le chef des partenariats de Behaviour Interactif Mathieu Côté ne s’en cache pas : le succès fulgurant de Mort à la lumière du jour a littéralement changé l’entreprise.

“Lorsqu’on a lancé Mort à la lumière du jour en 2016, nous étions environ une trentaine à travailler là-dessus. Aujourd’hui, nous avons plus de 350 personnes qui travaillent chaque jour sur le projet”, a-t-il précisé.

Repousser les limites de l’acceptable

Des personnages qui se font empaler sur des crochets à viande, d’autres qui se font couper à la machette, les scènes sanglantes et graphiques du jeu ne manquent pas.

Lire aussi  La Commission européenne soutient Microsoft dans le rachat d'Activision et s'oppose à la FTC

Mais jusqu’à quel point peut-on pousser l’horreur ? Dave Richard et son équipe se sont penchés sur le sujet.

“Il y a définitivement un maximum vers lequel on veut aller. Par exemple, on s’est dit qu’il n’y aurait pas de violence faite aux enfants dans le jeu parce que ça ne faisait pas partie de nos valeurs”, a illustré le directeur créatif.

S’il mentionne que l’avis des joueurs est toujours considéré dans ce qui sera choisi d’être présenté dans le jeu comme scènes sanglantes ou personnages horrifiques, M. Richard se laisse le dernier mot.

“Des fois, c’est plus intéressant de dépasser une certaine limite et d’offrir aux joueurs quelque chose qu’ils veulent voir même si certains ont une sensibilité contre”, a-t-il mentionné.

Pour plus de détails, voyez le reportage de François Breton-Champigny ci-contre.

dans un article qui peut être bien classé dans Google.
#Dead #Daylight #jeu #vidéo #dhorreur #multijoueurs #montréalais #épouvante #planète
publish_date] pt]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT