Home » Le Japon met en garde les citoyens contre une possible attaque en Asie du Sud-Est

Le Japon met en garde les citoyens contre une possible attaque en Asie du Sud-Est

by Nouvelles

Le ministère japonais des Affaires étrangères exhorte ses citoyens à rester à l’écart des lieux de culte et des foules dans six pays d’Asie du Sud-Est, mettant en garde contre une éventuelle attaque

TOKYO — Le ministère japonais des Affaires étrangères a exhorté lundi ses citoyens à rester à l’écart des lieux de culte et des foules dans six pays d’Asie du Sud-Est, mettant en garde contre une éventuelle attaque.

Le ministère a déclaré avoir obtenu des informations selon lesquelles “il existe des risques accrus tels que les attentats-suicides”.

L’avis a été accueilli avec perplexité dans plusieurs de ces pays, qui ont déclaré qu’ils n’avaient aucune connaissance d’une telle menace, ni de détails du Japon quant à la source de ses informations.

Tanee Sangrat, porte-parole du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, a déclaré que le Japon n’avait pas révélé l’origine de l’avertissement et que l’ambassade du Japon n’avait pas d’autres détails que de dire qu’il n’était “pas spécifique à la Thaïlande”.

Les agences de sécurité thaïlandaises n’ont aucune information sur une éventuelle menace, a déclaré le porte-parole adjoint de la police, Kissana Pathanacharoen.

De même, le ministère philippin des Affaires étrangères a déclaré qu’il n’était au courant d’aucune information sur un niveau de menace élevé, tandis que le porte-parole du ministère indonésien des Affaires étrangères, Teuku Faizasyah, a nié qu’un avertissement ait même été envoyé aux citoyens japonais là-bas.

Dans le bref avis, le Japon a exhorté ses citoyens à prêter une attention particulière aux nouvelles et informations locales et à faire preuve de prudence “pour le moment”, mais n’a pas donné de calendrier précis ni d’autres détails.

Le ministère japonais des Affaires étrangères a refusé de fournir la source de l’information ou de dire si elle était partagée avec d’autres pays.

Il a déclaré que l’avis avait été envoyé à ses ambassades dans les pays concernés pour être distribué aux citoyens japonais.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.