Le gouvernement se prépare à examiner la taxation des brevets

Le régime fiscal des brevets devrait être bientôt renforcé, pour encourager les entreprises à mener à bien leurs activités de recherche et de développement en France, selon les informations du Figaro confirmées samedi par Bercy. Le système actuel, particulièrement attractif, permet de bénéficier d’un taux d’impôt sur les sociétés réduit de moitié (ou 15%) pour les revenus des brevets déposés en France. Innovations secrètes exclues du système fiscal. Le nouveau système, visant à mettre la France en conformité avec les règles adoptées par l'Union européenne, prévoit de maintenir ce taux réduit, mais uniquement pour les revenus de brevets issus d'innovations pleinement développées en France. Le Figaro détaille d'autres changements prévus, notamment en ce qui concerne les innovations secrètes, non brevetées pour ne pas les rendre publiques, qui seront désormais exclues de ce système fiscal. D'un autre côté, les revenus des brevets sur les logiciels, jusqu'ici exclus du système, seront taxés à un taux réduit de 15% et "sans plafond de revenus", selon le quotidien. réforme ". Matignon a assuré qu'il n'y avait" pas d'objectif budgétaire derrière cette réforme ", au moment où Bercy tente d'achever la loi de finances 2019. L'exercice est compliqué, entre une croissance plus douce que les engagements budgétaires à la Commission européenne. , selon la même source, il ne s'agit que de "s'aligner" sur les règles contre l'optimisation fiscale promulguées par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) .Matignon veut également croire que "l'attractivité de la France pour les brevets ne seront pas remis en cause ", surtout dans un contexte où" tous les grands pays autour de nous ont déjà respecté leur régime de brevets en droit européen. "La réforme sera annoncée le 20 septembre. Selon M. Bercy, la réforme de la taxe sur les brevets devrait être annoncée le 20 septembre par le Premier ministre Philippe, dans le cadre de la présentation d'un" plan d'action "pour la transformation numérique du secteur. inséré dans le projet de loi de finances pour 2019, qui sera présenté le 24 septembre au Conseil des ministres.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.