Le gouvernement fédéral parvient à un accord sur la dernière prolongation des mesures de soutien

| |

L’approbation finale était arrivée depuis plusieurs jours. Concrètement, il s’agit du chômage temporaire pour force majeure pour tous les secteurs, du droit unique de transition de crise pour tous les secteurs à partir d’une baisse du chiffre d’affaires de 65% et d’une prime mensuelle de 25 euros pour les salariés de subsistance, bénéficiaires d’un revenu garantie pour les personnes âgées et revenus de remplacement.

A cela s’ajoutent le soutien financier au secteur ferroviaire (transport de personnes et de marchandises) et le maintien du taux de TVA de 6 % pour les gels hydroalcooliques et les masques.

Selon le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), le soutien est limité aux personnes et aux entreprises qui en ont vraiment besoin. « Il s’agit d’indépendants qui ont encore perdu les deux tiers de leurs revenus, par exemple de la vie nocturne qui est encore sévèrement limitée, de certaines entreprises où le chômage temporaire est encore nécessaire pour éviter des licenciements et d’un accompagnement spécifique.

Les mesures s’élèvent à 90,15 millions d’euros supplémentaires. A titre de comparaison, les mesures prises au troisième trimestre de cette année se sont élevées à 987 millions d’euros.

Ce dernier paquet de mesures covid expirera définitivement le 1er janvier 2022.

Previous

Patience sur l’avenue Léon-Blum à Draguignan : la voirie sera bientôt libérée

Diablo II : Ressuscité est disponible

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.