nouvelles (1)

Newsletter

Le Fianna Fáil a empoché 500 000 € en espèces « caritatives » pour couvrir les dépenses électorales

Le Fianna Fáil a empoché plus de 500 000 € en se déclarant « caritatif » pour organiser un tirage au sort, révèlent les comptes du parti.

aoiseach Le parti de Micheál Martin avait besoin d’argent pour rembourser ses dettes après avoir dépensé 1,2 million d’euros pour les élections générales.

Mais les modifications apportées aux lois sur les jeux d’argent, introduites par un ministre du Fianna Fáil, signifiaient que seules les “associations caritatives et les causes philanthropiques” pouvaient obtenir une licence pour organiser une loterie.

Fianna Fáil est allé au tribunal l’année dernière et a demandé en tant qu ‘«organisme de bienfaisance» d’obtenir l’autorisation d’organiser sa tombola annuelle. Mais une deuxième tentative d’organiser le tirage au sort cette année en tant qu ‘«organisme de bienfaisance» a été contrecarrée par une contestation judiciaire.

La loi a ensuite été modifiée cet été par le ministre du Fianna Fáil, Darragh O’Brien, pour exempter les grands partis politiques de toute restriction. Décrit comme un «bon coup de Fianna Fáil à l’ancienne», le changement de législation permettra aux grands partis politiques de lever des millions entre les élections.

Les comptes financiers publiés par le parti aujourd’hui pour le Fianna Fáil Árd Fheis montrent que le parti a utilisé le financement du tirage « caritatif » pour réduire sa dette liée aux dépenses pour les élections générales.

“En ce qui concerne la collecte de fonds du Parti, la crise de Covid-19 a continué d’avoir un impact sur notre capacité à organiser notre collecte nationale annuelle, mais le Parti a organisé avec succès notre super tirage national après son annulation en 2020 et a levé de manière impressionnante 507 436 €”, déclare le parti.

Le super tirage au sort national du Fianna Fáil 2021 a été organisé sous une licence accordée au parti en se déclarant un “ organisme de bienfaisance ” devant le tribunal de district, malgré la législation et une décision de la Cour suprême déclarant que les partis politiques ne sont pas des organismes de bienfaisance.

Le chiffre de 507 000 € est en baisse par rapport aux 588 000 € levés en 2019 et 537 000 € en 2018, mais la capacité du parti à vendre des billets a été limitée par la pandémie. Le Fianna Fáil a dû annuler la plupart de ses activités de collecte de fonds en raison de Covid-19, telles que les collectes de portes d’église et le dîner annuel, connu sous le nom de Cairde Fáil.

Le Fianna Fáil a organisé un mini tirage au sort en 2020 pour aider à couvrir le coût des élections et cela semble avoir rapporté l’essentiel des 186 000 € provenant de la collecte de fonds cette année-là. Le siège du Fianna Fáil a dépensé 1,2 million d’euros pour la campagne électorale, selon les comptes. Fin 2020, année des élections législatives, la dette du Fianna Fáil s’élevait à 817 000 €.

La majeure partie du financement de la tombola « caritative » a été consacrée à la réduction de cette dette. Les comptes signés par le ministre adjoint Niall Collins et le trésorier du parti Kevin Fitzgerald indiquent que le parti sera libre de toute dette d’ici la fin de cette année.

«En 2021, une année non électorale, le Parti a engagé un coût de campagne de 35 756 € lié à l’élection partielle de Dublin Bay South. Ce serait normal à ce stade du cycle Dáil pour toutes les parties. Cela a permis au Parti de réduire davantage son niveau d’endettement à 361 582 € et nous prévoyons d’effacer entièrement notre dette d’ici la fin de 2022. Malgré les défis que la pandémie de Covid-19 a présentés, il s’agit de la position d’endettement la plus faible que le Parti ait a eu à ce stade du cycle Dáil au cours des 30 dernières années et est dû en grande partie aux solides fondations financières mises en place par le Parti au cours des années précédentes », indiquent les comptes.

Une modification de dernière minute d’une nouvelle législation, censée réformer le système politique, permettra aux partis politiques de recommencer à organiser leurs tombolas sans les restrictions caritatives. La loi introduite par le ministre du Logement Darragh O’Brien signifiera que les parties peuvent en effet demander au tribunal de district une licence de loterie. Il n’y a aucune mention d’une limite sur le montant d’argent qui peut être amassé. Preuve de l’ampleur de la levée de fonds, la dotation est plafonnée à 360 000 €.

La décision du gouvernement a suivi le fait que le Fianna Fáil a été contraint d’annuler son tirage au sort prévu pour 2022, destiné à collecter 500 000 € supplémentaires, après s’être déclaré “organisme de bienfaisance” pour obtenir une licence. Une licence accordée au Fianna Fáil a été légalement contestée à Noël dernier avec le Taoiseach Micheál Martin nommé dans la procédure.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT