Le Dorven au Département, les municipales à Mainvilliers annulées… Retour sur les épisodes politiques marquants en Eure-et-Loir

Christophe Le Dorven (LR) a été élu président du Conseil départemental d’Eure-et-Loir

Au moment de revenir sur les différents événements qui ont marqué la scène politique eurélienne en 2021, difficile de ne pas faire un focus sur les élections départementales, organisées les 20 et 27 juin.

Au lendemain du second tour, les trente sièges de l’hémicycle eurélien sont occupés par des élus de droite et de centre-droit. Une assemblée désormais unicolore, ou presque. Une première sous la Ve République. Encore représentée par un binôme (Lucé), entre 2015 et 2021, la gauche ne compte plus aucun élu. Le RN, qualifié pour neuf duels de second tour, n’a pesé dans aucun des cantons où il était en ballottage.

Lutte fratricide entre élus de la droite

Après ce second tour et avant l’élection du président, la majorité départementale de droite et de centre-droit, “Territoires d’Eure-et-Loir”, rassemblée autour du président sortant, Claude Térouinard (Brou), conserve au moins la même assise, avec huit binômes élus, qui lui assurent la majorité absolue, soit seize sièges sur trente. Le groupe minoritaire de droite au Département, “Union pour les Euréliens” (UPE), conserve sept conseillers à l’issue du scrutin. Les autres élus sont répertoriés comme divers droite ou centre-droit.

Christophe Le Dorven, le nouveau patron du Conseil départemental veut être le président de « l’apaisement »

Cette composition du Département laisse alors entrevoir une réélection de Claude Térouinard, qui dispose sur le papier d’une majorité absolue, susceptible même de s’élargir. Mais ce “troisième tour”, quatre jours après les résultats définitifs des urnes, réserve une surprise. Un véritable coup de tonnerre au sein de l’hémicycle de la place Châtelet.

Contre les pronostics, le président sortant du Conseil départemental, Claude Térouinard, âgé de 84 ans et candidat à sa propre succession, a été détrôné par Christophe Le Dorven, conseiller départemental de Dreux 1 (LR, Union pour les Euréliens). Âgé de 43 ans, le Drouais Christophe Le Dorven s’est présenté et a donc renversé la table en prenant les rênes de l’Assemblée départementale, dans laquelle il siège depuis 2015.

Comment Christophe Le Dorven, nouveau président du Conseil départemental d’Eure-et-Loir, est parvenu à détrôner Claude Térouinard

Dans cette lutte fratricide entre élus de la droite et du centre droit, le camp de l’Union pour les Euréliens l’a emporté face aux soutiens de Claude Térouinard. Le nouveau président est parvenu à rallier derrière lui d’anciens soutiens de Claude Térouinard.

François Bonneau confortablement réélu à la tête du Conseil régional

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire

Les élections régionales ont été organisées en même temps le scrutin départemental, les 20 et 27 juin 2021.

François Bonneau, président socialiste sortant de la Région Centre-Val de Loire, a été largement réélu avec plus de 39,1 % des voix.

Régionales : François Bonneau réélu à la tête de la région Centre-Val de Loire

En Eure-et-Loir, François Bonneau est aussi arrivé en tête du second tour. Sa liste (PS-PCF-EELV-LFI), fruit de la fusion avec celle portée au premier tour par l’écologiste Charles Fournier, est arrivée en première position avec 33,2 %.

Avec une avance très confortable de 6,5 points sur la liste RN, conduite par Aleksandar Nikolic.

Les élections municipales à Mainvilliers annulées par le Conseil d’État

La mairie de Mainvilliers

Il n’y a plus d’équipe municipale à la tête de la commune de Mainvilliers, depuis le 22 octobre 2021. Le Conseil d’État, juridiction d’appel en matière de contentieux électoral, a invalidé le scrutin 2020.

Les élections municipales de 2020 à Mainvilliers annulées par le Conseil d’Etat

Cette décision a pour effet immédiat de dissoudre le Conseil municipal, dirigé par Michèle Bonthoux (PS). La Ville est sous tutelle de la préfecture.

Quatre des cinq candidats de 2020 (Michèle Bonthoux, Michel Cibois, Marc Lesage et Joël Tanaff) sont en lice pour le nouveau scrutin, prévu le 16 janvier 2022.

Quatre des cinq candidats de 2020 sont à nouveau candidats à Mainvilliers

Présidentielle : Valérie Pécresse soutenue en Eure-et-Loir pour le congrès LR

Valérie Pécresse en visite à Chartres en septembre 2021.

Valérie Pécresse a été désignée candidate LR à la présidentielle 2022 à l’issue du congrès, le 4 décembre 2021 (60,95 % des suffrages face à Éric Ciotti).

La candidate était soutenue par la majorité des ténors de la droite eurélienne.

Présidentielle : la droite d’Eure-et-Loir salue la victoire de Valérie Pécresse au congrès LR

Parmi ses relais locaux et porte-parole, le maire de Chartres, Jean-Pierre Gorges : “Elle est celle qui va reconstruire la droite. Elle gagnera l’élection présidentielle.”

Ladislas Vergne démis de ses fonctions d’adjoint au maire de Chartres

Ladislas Vergne

Le conseil municipal de Chartres a démis Ladislas Vergne (LR) de ses fonctions d’adjoint au maire, le 25 novembre 2021. Un souhait du maire, Jean-Pierre Gorges, qui lui avait déjà retiré ses délégations.

Le conseil municipal de Chartres démet Ladislas Vergne de ses fonctions d’adjoint au maire

Ladislas Vergne a été investi candidat LR pour les législatives 2022 (circonscription de Chartres). Une investiture obtenue « sans mon accord », confie Jean-Pierre Gorges.

Ladislas Vergne démis de ses fonctions d’adjoint au maire, à Chartres : Jean-Pierre Gorges évoque « de nombreuses insuffisances, réelles et partagées »

Les visites du Président Emmanuel Macron dans le département

Visite du président de la République Emmanuel Macron à la maison de tante Léonie-Musée Marcel Proust, à Illiers-Combray.

L’année 2021 a été marquée par plusieurs visites officielles en Eure-et-Loir. À commencer par celles du Président Macron.

Le chef de l’État était à l’usine Delpharm à Saint-Rémy-sur-Avre, le 9 avril, où la production du vaccin Pfizer-BioNTech venait de débuter.

Emmanuel Macron chez Delpharm, en Eure-et-Loir : “Notre bataille est celle de l’innovation et de la production pour accéder aux doses”

Emmanuel Macron a également visité, le 15 septembre, la Maison de tante Léonie-Musée Marcel Proust, à Illiers-Combray, en amont des Journées européennes du patrimoine.

Il était au côté de son épouse Brigitte et de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

Emmanuel Macron chez Proust, à Illiers-Combray : “Ici la littérature a pris possession des lieux pour habiter nos vies”

Simon Dechet

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT