Le décret antipesticide du maire de Langouët annulé par la justice

Le maire de Langouët, Daniel Cueff, avait décidé, le 18 mai, d'interdire dans sa commune l'épandage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés … Vivez-vous à proximité d'un site pollué?
Cliquez ici pour nous alerter!

Le décret antipesticide du maire de Langouët, Daniel Cueff, a été annulé par le tribunal administratif, a annoncé vendredi 25 octobre Maître Arnaud Delomel, avocat de cette commune d'Ille-et-Vilaine. "Le tribunal administratif de Rennes maintient qu'un maire n'a pas le pouvoir de rendre une ordonnance sur la réglementation des pesticides. L'argumentation du tribunal ne va pas plus loin car elle s'arrête à la compétence du maire ", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le 18 mai, Daniel Cueff a rendu une ordonnance interdisant l'utilisation de pesticides à moins de 150 mètres des maisons. Il n'est pas seul, mais son cas est devenu un symbole. La préfecture avait fait appel devant le tribunal au motif que la réglementation en la matière relevait de la responsabilité de l'État et non du maire. En août, le tribunal administratif avait déjà suspendu la commande.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.