Le Credit Suisse s’attend à une perte au premier trimestre après avoir renforcé les provisions légales

Le logo de la banque suisse Credit Suisse est visible dans un immeuble de bureaux à Zurich le 9 mai 2014. REUTERS/Arnd Wiegmann

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

ZURICH, 20 avril (Reuters) – Credit Suisse Group (CSGN.S) s’attend à enregistrer une perte au premier trimestre après avoir augmenté les provisions légales, a annoncé mercredi la banque suisse.

Il a déclaré que les provisions relatives à un certain nombre de questions juridiques précédemment divulguées, qui ont toutes pris naissance il y a plus de dix ans, augmenteraient d’environ 600 millions de francs suisses (631 millions de dollars) pour totaliser environ 700 millions de francs.

“Le Groupe annoncera ses résultats pour le premier trimestre 2022 le mercredi 27 avril et s’attend à enregistrer une perte en conséquence de cette augmentation des réserves”, a-t-il ajouté. Ça disait sans être plus précis.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Son exposition à l’impact de l’invasion de l’Ukraine par la Russie affecterait négativement les résultats de 200 millions de francs de revenus négatifs et de provisions pour pertes de crédit. Les résultats du premier trimestre comprendront également environ 350 millions de pertes liées à la baisse de la valeur de sa participation de 8,6% dans Allfunds Group, a-t-il déclaré.

Les résultats sous-jacents ont été affectés par une réduction des émissions sur les marchés des capitaux et par une baisse de l’activité commerciale, a-t-il ajouté.

Ces pertes seraient en partie compensées par une reprise de provisions d’environ 170 millions de francs au titre des créances sur le fonds d’investissement effondré Archegos et par des plus-values ​​immobilières d’environ 160 millions, précise-t-il.

(1 $ = 0,9508 franc suisse)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Michael Shields; Montage par Emma Thomasson et Muralikumar Anantharaman

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT