nouvelles (1)

Newsletter

Le Conseil pour les réfugiés veut saisir la justice pour la crise de l’accueil | À PRÉSENT

Le Conseil néerlandais pour les réfugiés a lancé un ultimatum au gouvernement. Avant le 1er août, l’accueil des demandeurs d’asile doit répondre aux normes minimales légales. Dans le cas contraire, la fondation ira en justice. C’est ce qu’a rapporté le Conseil néerlandais pour les réfugiés jeudi soir.

La fondation annonce qu’elle tiendra formellement l’Etat et l’Agence centrale pour l’accueil des demandeurs d’asile (COA) responsables “des conditions néfastes et inhumaines dans l’accueil des demandeurs d’asile”. Une assignation est en cours de préparation, afin qu’une procédure en référé puisse être intentée immédiatement après le 1er août.

Les Pays-Bas sont aux prises avec une pénurie structurelle de places d’accueil pour les demandeurs d’asile. Selon le Conseil pour les réfugiés, des milliers de demandeurs d’asile séjournent depuis des mois dans des lieux d’accueil d’urgence (de crise). “Les conditions là-bas sont inférieures au minimum humanitaire et sont préjudiciables. En attendant, la question est chaque jour de savoir s’il y a suffisamment d’abris où les réfugiés peuvent passer la nuit.”

Frank Candel, président du Conseil néerlandais pour les réfugiés, affirme également que l’accueil n’est pas temporairement en dessous de la moyenne, mais qu’il est devenu structurel. “Nous n’allons pas accepter cela comme la nouvelle normalité.”

Selon le Conseil pour les réfugiés, une décision de justice peut aider à sortir de l’impasse administrative. “Les solutions à la pénurie de places d’accueil ne manquent pas. Mais du fait d’une impasse entre l’Etat et les communes, la décision fait défaut. La crise actuelle de l’accueil est donc avant tout une crise administrative.”

Des avertissements et des conseils importants ont été ignorés pendant des années et c’est pourquoi la crise de l’accueil est légalement coupable, dit Candel. “Les personnes fuyant la guerre ou la persécution doivent être correctement accueillies. Et les employés qui travaillent dur pour en tirer le meilleur parti doivent avoir la possibilité de le faire.”

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT