Le conseil municipal de Nimègue veut qu’une usine d’asphalte qui émet de “l’air sale” parte

| |

“Cette entreprise n’est pas bonne”, déclare le président du parti Hans van Hooft du SP. “Cette entreprise gaze les habitants de Nimègue-Ouest depuis des années avec leur air sale. Et maintenant, nous devons conclure que nous n’avons même pas les moyens légaux de les combattre.”

Le conseil municipal souhaite maintenant, entre autres, que des mesures soient effectuées de façon permanente. De plus, tous les recours juridiques possibles qui existent doivent être retirés du placard – afin de pouvoir éventuellement fermer l’usine si elle continue à ne pas se conformer aux règles. L’APN doit également prendre en charge les coûts des mesures.

Les résidents locaux réagissent prudemment positivement. “Je pense juste que cette tente devrait fermer. Cela prendra beaucoup de temps. Beaucoup plus longtemps que nous le souhaiterions. Mais je pense que ce soir, les premiers pas ont été faits vers la fin de l’APN”, déclare Roel van Tiel de Vereniging Dorpsbelang. Enroué.

Ajustement du processus de production APN

Un porte-parole de l’APN a déclaré que des ajustements au processus de production ont été annoncés. L’entreprise espère que la mesure aura un effet positif sur les émissions. « Nous comprenons les inquiétudes du conseil municipal et des résidents locaux. »

Cette semaine, l’effet de ces ajustements sera testé.

L’entreprise effectuera également d’autres mesures. En outre, l’utilisation éventuelle d’asphalte secondaire, c’est-à-dire la réutilisation de l’asphalte, est également à l’étude. L’entreprise dit être en pourparlers avec la municipalité.

Previous

Une explosion dans une école de filles au Pakistan

Macron attend les “clarifications” de Biden sur le sous-naissain

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.