Le conseil d'administration de la SGAE approuve les nouveaux statuts

0
20

Le conseil d'administration de la Société générale des auteurs et des éditeurs (SGAE) a approuvé de nouveaux statuts de l'organisation, adaptés aux exigences légales du nouveau droit de la propriété intellectuelle et prévoyant la création d'un organe de contrôle et de surveillance. Ces statuts, qui doivent être ratifiés par l'assemblée générale du 24 juin, répondent aux exigences du ministère de la Culture. Le département dirigé par José Guirao est venu demander à Audiencia Nacional l’intervention de l’entité présidée par Pilar Jurado.

Les modifications introduites impliquent une "exigence de transparence" plus grande, en plus de renforcer la surveillance grâce à de nouveaux mécanismes de contrôle. "En ce sens, envisagez la création d'un organe, appelé Commission de supervision, dont l'objectif est le contrôle permanent des organes directeurs", a déclaré la SGAE dans un communiqué soulignant que celles-ci répondent aux exigences du ministère et du gouvernement. Confédération internationale des auteurs et compositeurs (Cisac), qui a recommandé la semaine dernière d'expulser le SGAE pour un an en raison de l'absence de changement de gestion.

De même, le conseil d'administration a ratifié l'accord conclu la veille par le conseil d'administration sur le développement du vote électronique pour les assemblées et les différents processus électoraux, "une décision qui répond au désir d'offrir aux membres le maximum de possibilités de participation" . Lors des dernières élections, un groupe d'artistes a préconisé le boycott en l'absence du suffrage télématique.

En outre, le conseil d'administration de l'entité a approuvé que la répartition des droits pour décembre 2018 et juin 2019 comprenne la limite de 20% du montant collecté pour la musique diffusée à la télévision par le groupe de nuit.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.