nouvelles (1)

Newsletter

Le Congrès s’apprête à éviter la fermeture du gouvernement

WASHINGTON—Le Congrès s’apprête à adopter une loi prolongeant les dépenses gouvernementales jusqu’au 3 décembre et évitant une fermeture des heures avant l’expiration du financement actuel.

Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer (D., NY) a annoncé mercredi soir un accord avec les républicains qui met en place une série de votes sur les amendements dirigés par le GOP avant l’adoption attendue de la mesure de financement. Le projet de loi ira ensuite à la Chambre, où il devrait être adopté rapidement. Le président Biden doit signer le projet de loi avant minuit pour éviter une fermeture partielle du gouvernement.

En plus de maintenir le financement gouvernemental actuel pendant plusieurs semaines, le projet de loi comprend également 28,6 milliards de dollars d’aide d’urgence en cas de catastrophe et 6,3 milliards de dollars pour aider à réinstaller les évacués afghans. Les démocrates avaient initialement cherché à attacher une suspension du plafond de la dette au projet de loi de financement, mais les républicains ont refusé de voter pour augmenter la limite d’emprunt du gouvernement, faisant échouer cet effort au Sénat.

La bataille partisane continue sur la limite de la dette a poussé les législateurs jusqu’à la date limite de financement du 1er octobre, bien que le Congrès prolonge souvent les dépenses du gouvernement à la dernière minute.

Même un bref arrêt déclencherait des congés pour des centaines de milliers de travailleurs fédéraux, mais des fonctions critiques telles que la sécurité aux frontières, les contrôles des prestations et les opérations aéroportuaires se poursuivraient.

Le Bureau de la gestion et du budget a commencé à se préparer plus tôt ce mois-ci à une éventuelle échéance de financement. Les agences fédérales ont des plans d’urgence détaillés qui précisent quels employés seront mis en congé et lesquels devront peut-être continuer à travailler, ainsi que quelles fonctions d’agence seront temporairement interrompues et lesquelles continueront.

Les amendements républicains qui reçoivent un vote au Sénat visent à limiter les avantages gouvernementaux auxquels les évacués afghans ont droit, à empêcher l’utilisation de fonds fédéraux pour les mandats de vaccin Covid-19 et à réduire le salaire des législateurs s’ils n’approuvent pas la législation sur les dépenses à temps .

L’effort pour maintenir le gouvernement en marche s’inscrit dans le contexte d’un effort visant à adopter jeudi un projet de loi sur les infrastructures d’environ 1 000 milliards de dollars. La législation sur les travaux publics, qui a été adoptée par le Sénat avec un large soutien bipartite, est prise dans un bras de fer entre les ailes modérées et progressistes du Parti démocrate. Les progressistes menacent de bloquer le projet de loi sur les infrastructures à moins que les membres modérés ne signent pour soutenir un projet de loi distinct et plus large axé sur le changement climatique, l’éducation et les soins de santé.

Écrire à Andrew Duehren à [email protected]

Copyright © 2021 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT