Économie Le concours propose de multiplier la sanction aux managers...

Le concours propose de multiplier la sanction aux managers qui participent à une entente

-

La Commission nationale des marchés et de la concurrence (CNMC) a proposé au ministère de l’Économie de dirigerNadia Calvioprotéger par la loi les sanctions infligées aux dirigeants qui participent à des ententes commerciales et augmenter le montant maximal de l’amende au-dessus dulimite actuelle de 60 000 euros.

Les techniciens de la concurrence souhaitent profiter cette année de la transposition de plusieurs directives en la matière pour modifier la loi sur la défense de la concurrence en 2007. En ce moment, le seuil est à l’étude pour augmenter les montants des sanctions en tenant compte ce qui se fait dans d’autres pays européens dans le domaine de l’environnement et en appliquant un correcteur sur la différence de taille de leur PIB. Les chiffres envisagés sont autour400 000 euros.

Le changement consiste à donner une tournure au régime de sanctions actuel, qui fixe un maximum de 60 000 euros par sanction pour les dirigeants ou les représentants légaux des entreprises qui ont participé à une entente.

En Allemagne, par exemple, les sanctions peuvent atteindremillions d’euroset cinq ans de prison. En France, 750 000 euros et quatre ans de prison; aux Pays-Bas, jusqu’à 900 000 euros et au Royaume-Uni, il n’y a pas de limite quantitative et une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans est envisagée.

La Cour suprême a approuvé il y a quelques mois que la CNMC peut sanctionner et publier le nom d’un directeur lorsqu’elle considère que cela n’implique aucune violation duloi sur la protection des donnéesPas une tentative sur son honneur.

Les sources réglementaires sont conscientes de l’impact que l’une de ces personnes a sur le plan de la réputation à sanctionner, mais considèrent toujours que la mesure n’est pas efficace en raison des revenus élevés des contrefacteurs.

Marn Quemada revendique son “indépendance”

Le président de la CNMC,Jos Mara Marn Burned,J’ai souligné hier la nécessité de maintenir l ‘”indépendance” du régulateur avant son soulagement imminent dans la position du nouvel exécutif du PSOE et de Podemos.

“Si les institutions ne sont pas indépendantes, transparentes et rigoureuses, je parierai car elles sont supprimées”, a déclaré le responsable de l’institution publique lors de la clôture de la journée des investisseurs en Espagne qui s’est tenue à Madrid.

Le mandat de Marn Quemada et de la majeure partie du conseil des régulateurs a expiré en septembre dernier, mais la substitution n’a pas encore eu lieu en raison de l’absence d’un gouvernement doté de pleins pouvoirs. La récente investiture de Pedro Snchez a tout accéléré et un changement imminent est déjà escompté dans le secteur économique.

Marn Quemada lui-même a transféré ces jours-ci à ses cercles voisins qu’il considère que son travail est terminé et qu’il est bon que l’institution soit renouvelée avecNouveaux profils et nouvelles idées.

<< Mon mandat a pris fin il y a quelques mois, mais je continue de travailler comme s'il l'était pour 1 000 ans de plus. Il est bon de changer les gens et les idées. La loi fixe des périodes de six ans et le gouvernement doit soumettre le profil du peuple au Parlement pour examen. qu'ils doivent être dans la CNMC à l'avenir ", a répondu Marn Quemada hier.

La nomination du président, du vice-président ou des conseillers de la CNMC correspond au Conseil des ministres par arrêté royal sur proposition du ministre de l’Économie. Cependant, la loi de 2013 qui réglemente la création et le fonctionnement de l’institution donne au Parlement le droit de veto des candidats.

La législation établit qu’ils doivent être “des personnes de prestige et de compétence professionnelle reconnus dans le domaine d’action de la commission”. Le candidat doit se présenter devant la Commission économique du Congrès, qui dispose d’un mois pour opposer son veto à sa nomination à la majorité absolue.

Les changements toucheront la moitié de la plénière, y compris Marn Quemada lui-même, la vice-présidente Mara Fernndez et les conseillersClotilde de la Higuera, Benigno Valds et Josep Mara Guinart.

Mouvements au sein du conseil

Des sources proches du corps spéculent sur la possibilité queMariano Bacigalupo, époux du vice-président de Transicin EcolgicaTeresa Ribera, prendre du poids avec les changements et devenir le numéro 2 de l’institution et le leader maximum de la salle de régulation de la CNMC. Ces sources mettent en évidence sa connaissance technique et juridique de questions telles que l’énergie, qui joue un rôle clé parmi les pouvoirs de la CNMC.

Pour la présidence, les sources consultées estiment qu’une femme est choisie et le nom deImmaculée Gutiérrez, conseille pendant cinq mois au cabinet de Marn Quemada. Gutierrez était déjà conseillère auprès de la Commission nationale de la concurrence (CNC) et ces dernières années, elle a travaillé au bureau commercial espagnol de Miami.

Ne pas être la seule incorporation féminine, car entre les bassins le nom de l’économiste revient à rude épreuveNatalia Fabra, spécialisée dans les questions énergétiques. Juan Jos Ganuza, expert en réglementation et concurrence et professeur à la Graduate School of Economics de Barcelone, est un autre candidat pour rejoindre le conseil

Selon les critères de

Le projet Trust

Savoir plus

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Les Bordils soufflent leurs bougies

Personne ne l'aurait imaginé, comme l'admettent les protagonistes, mais les choses sont comme elles sont, et les Bordils célèbrent...

L’Australie interdira aux étrangers de voyager en provenance d’Iran en raison d’un risque de coronavirus: le ministre

MELBOURNE (Reuters) - L'Australie refusera l'entrée à tous les ressortissants étrangers en provenance d'Iran en raison de l'escalade de...

Ziaire Williams mène Sierra Canyon au titre de la division Open

Portant un bandeau blanc pour empêcher ses cheveux tressés de pénétrer dans ses yeux, Ziaire Williams de 6 pieds...

Hilary Duff demande à Disney de déplacer le redémarrage de Lizzie McGuire à Hulu au lieu de Disney +

Le nouveau PDG de Disney, Bob Chapek, n'est en poste que depuis quelques jours et il a...

Must read

Les Bordils soufflent leurs bougies

Personne ne l'aurait imaginé, comme l'admettent les protagonistes, mais...

You might also likeRELATED
Recommended to you