Le comté de LA voit une forte baisse des hospitalisations COVID

LOS ANGELES (CNS) – Le nombre de patients positifs au COVID dans les hôpitaux du comté de Los Angeles a chuté de plus de 200 personnes – passant de 3 233 à 3 012 – poursuivant la tendance à la baisse des deux dernières semaines, selon les derniers chiffres de l’État samedi.

Parmi ces patients, 616 étaient en soins intensifs, contre 652 vendredi.


Que souhaitez-vous savoir

  • Le taux quotidien moyen mobile de personnes testées positives pour le virus a continué de baisser, atteignant 6,9% vendredi, contre 7,9% jeudi
  • Les chiffres montrent que les enfants entre 5 et 11 ans ont toujours les taux de vaccination les plus bas, avec seulement 32% ayant reçu une dose et 23% complètement vaccinés
  • La directrice de la santé publique, Barbara Ferrer, a déclaré vendredi que si le comté veut mettre fin à la vague hivernale d’infections au COVID, “nous devrons continuer les mesures de protection de bon sens dont nous savons qu’elles peuvent ralentir la transmission du COVID-19”.
  • Ferrer a déclaré que le mandat de masque sera abandonné lors des “méga-événements” extérieurs et à l’extérieur dans les écoles et les garderies si les hospitalisations positives au COVID dans le comté tombent en dessous de 2 500 pendant sept jours consécutifs.

Certains patients sont entrés dans les hôpitaux pour d’autres raisons et n’ont découvert qu’ils avaient le COVID qu’après un test mandaté par l’hôpital.

Les derniers chiffres sont venus alors que les responsables locaux de la santé ont signalé 84 autres décès associés au coronavirus et 9 997 nouveaux tests COVID-19 positifs, portant le total du comté à 2 720 216 cas et 29 364 décès depuis le début de la pandémie.

Le nombre de cas de samedi peut refléter un décalage dans les rapports du week-end.

La directrice de la santé publique, Barbara Ferrer, a déclaré vendredi que si le comté veut mettre fin à la vague hivernale d’infections au COVID, “nous devrons continuer les mesures de protection de bon sens qui, nous le savons, peuvent ralentir la transmission du COVID-19.

“Il s’agit notamment de porter un masque lorsqu’on est entouré d’autres jusqu’à ce que la transmission soit plus faible ; tester, si possible, avant de se rassembler avec d’autres, surtout si vous vous réunissez avec des personnes à haut risque, y compris non vaccinées, ou à l’intérieur ou dans un endroit extérieur bondé où les masques sont pas toujours porté et après avoir été exposé à un cas positif ; rester à la maison et à l’écart des autres si vous êtes malade ou testé positif ; et vous faire vacciner et booster si vous n’êtes pas déjà à jour”, a-t-elle déclaré.

Ses commentaires sont venus à la fin d’une semaine qui a vu des questions soulevées sur l’efficacité du mandat de port de masque du comté, suscitées par des photos de fans de football au stade SoFi ignorant largement l’exigence.

La superviseure du comté, Kathryn Barger, a déclaré que le respect laxiste du mandat devrait conduire à une réévaluation de son maintien en vigueur. Mais la présidente du conseil de surveillance, Holly Mitchell, a déclaré que la règle resterait en place jusqu’à ce que les taux de transmission tombent à un niveau plus sûr.

Ferrer a dévoilé jeudi des mesures pour un éventuel assouplissement des ordonnances de masquage, affirmant que le mandat sera abandonné lors de “méga-événements” extérieurs et à l’extérieur dans les écoles et les garderies si les hospitalisations positives au COVID dans le comté tombent en dessous de 2 500 pendant sept jours consécutifs .

Le taux moyen sur sept jours de personnes testées positives pour le virus a continué de baisser, atteignant 5,7% samedi, contre 6,4% vendredi et 6,7% jeudi, selon le département de la santé publique du comté de Los Angeles.

Jeudi, Ferrer a déclaré que 82% des résidents éligibles du comté âgés de 5 ans et plus avaient reçu au moins une dose de vaccin, tandis que 73% étaient complètement vaccinés et 34% étaient vaccinés et renforcés. Parmi les 10,3 millions d’habitants, 77% ont au moins une dose, 69% sont complètement vaccinés et 32% sont vaccinés avec un rappel.

Les chiffres montrent que les enfants entre 5 et 11 ans ont toujours les taux de vaccination les plus bas, avec seulement 32 % ayant reçu une dose et 23 % complètement vaccinés.

Ferrer a noté qu’au cours du mois de janvier, les enfants âgés de 5 à 11 ans représentaient 15% de tous les cas de COVID dans le comté, bien qu’ils ne représentent que 9% de la population. Les adolescents âgés de 12 à 17 ans représentaient 13 % de tous les cas, alors qu’ils ne représentaient que 7 % de la population.

“Les enfants sont infectés par le COVID-19”, a-t-elle déclaré.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT