Le comté de LA étend les services COVID «tester pour traiter»

LOS ANGELES (CNS) – Les responsables de la santé du comté de Los Angeles ont vanté mercredi une expansion des efforts pour rendre les traitements COVID-19 plus accessibles aux résidents, en introduisant un service de télésanté “Tester pour traiter”.

Les services “Tester pour traiter” sont déjà disponibles dans des dizaines de pharmacies et d’autres sites du comté de Los Angeles, permettant aux gens de se présenter pour un test COVID, d’être immédiatement évalués et potentiellement de se voir proposer l’un des deux médicaments oraux actuellement disponibles pour lutter contre l’infection. .


Que souhaitez-vous savoir

  • Le département de la santé publique du comté a introduit cette semaine les services de télésanté “Test to Treat” et a étendu son réseau de sites physiques “Test to Treat”
  • “En augmentant le nombre de sites et en lançant des services de télésanté de santé publique” Tester pour traiter “, davantage de résidents sont en mesure de commencer rapidement un traitement dans les cinq jours suivant l’apparition des premiers symptômes”, a déclaré la directrice de la santé publique du comté, Barbara Ferrer, dans un communiqué.
  • Le comté de LA a signalé mercredi 17 autres décès liés au COVID
  • 789 autres infections ont également été signalées, ce qui donne au comté un total cumulé de pandémie de 2 838 442

Le département de la santé publique du comté a introduit cette semaine les services de télésanté « Tester pour traiter ». Les résidents peuvent composer le 833-540-0473 entre 8 h et 20 h 30 pour une consultation téléphonique. Selon les circonstances, les appelants pourraient être référés à un centre « Test to Treat » à proximité ou éventuellement se faire expédier des médicaments directement à leur domicile.

Le comté a également annoncé cette semaine une expansion de son réseau de sites physiques “Test to Treat”, avec 58 sites dans la région, ainsi que 26 sites de test DHS-Fulgent et des sites de vaccination de santé publique du comté à Santa Clarita, East Los Angeles et South Los Angeles. Les sites du gouvernement fédéral « Tester pour traiter » sont également disponibles dans 20 cliniques CVS Minute et 11 emplacements Walgreens.

Une liste complète des sites est disponible en ligne ici.

“En augmentant le nombre de sites et en lançant des services de télésanté de santé publique” Tester pour traiter “, davantage de résidents sont en mesure de commencer rapidement un traitement dans les cinq jours suivant l’apparition des premiers symptômes”, a déclaré la directrice de la santé publique du comté, Barbara Ferrer, dans un communiqué. “Ces thérapies hautement efficaces peuvent prévenir des maladies graves ou des décès, et pour les résidents du comté dans les zones mal desservies qui n’ont pas un accès pratique aux tests et aux pharmacies ou cliniques, une option de télésanté facilite l’accès à ces médicaments.

“Avec l’augmentation récente du nombre de cas, nous espérons qu’au fur et à mesure que de plus en plus de résidents apprendront les nouveaux médicaments oraux, ils ne retarderont pas la recherche de soins s’ils sont testés positifs”, a-t-elle déclaré. “Nous remercions nos partenaires à travers le comté qui travaillent pour apporter ces médicaments vitaux aux résidents.”

Les deux thérapeutiques orales proposées sont le Paxlovid et le Molnupiravir, et les responsables de la santé ont déclaré que les deux sont efficaces contre les infections à COVID, y compris celles dues à la variante omicron et à la sous-variante BA.2 dérivée de l’omicron.

Pour être éligibles aux médicaments, les patients doivent peser au moins 88 livres, être testés positifs pour le COVID avec des symptômes légers à modérés et présenter un risque élevé de développer une maladie grave. Les médicaments oraux doivent être pris dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes.

Le comté de Los Angeles a signalé mercredi 17 autres décès liés au COVID, portant le nombre de décès dus au virus dans tout le comté à 31 739.

789 autres infections ont également été signalées, ce qui donne au comté un total cumulé de 2 838 442 pandémies. Le taux quotidien moyen de personnes testées positives pour le virus était de 1 % mercredi.

Il y avait 292 patients positifs au COVID dans les hôpitaux du comté mercredi, contre 297 un jour plus tôt, selon les chiffres de l’État. Le nombre de ces patients traités en soins intensifs était de 42, le même que la veille.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT