Home » Le Canada jure que Mary Simon est la première gouverneure générale autochtone

Le Canada jure que Mary Simon est la première gouverneure générale autochtone

by Nouvelles


une personne assise sur une chaise parlant au téléphone : Mary Simon prête serment en tant que gouverneure générale du Canada à Ottawa le 26 juillet 2021


© BLAIR PIGNON
Mary Simon prête serment à titre de gouverneure générale du Canada à Ottawa le 26 juillet 2021

L’avocate des droits des Inuits, Mary Simon, est devenue lundi 30e gouverneure générale du Canada, la première femme autochtone à occuper ce poste, avec son assermentation survenant au milieu d’un bilan avec l’histoire coloniale du pays.

“Je suis honoré, humble et prêt à être le premier gouverneur général autochtone du Canada”, a déclaré Simon, dans son premier discours officiel lundi lors d’une cérémonie au Sénat d’Ottawa.

“Je m’efforcerai de jeter des ponts entre les diverses origines et cultures qui reflètent le caractère unique et prometteur de notre grand pays”, a ajouté l’homme de 74 ans, qui devient le représentant officiel de la reine Elizabeth II de Grande-Bretagne au Canada.

Elle s’est engagée à rencontrer des Canadiens dans chaque province et territoire pour « apprendre de première main à quoi les gens sont confrontés ».

Simon a prêté serment lors d’une cérémonie ponctuée de performances d’artistes autochtones.

Seules 44 personnes ont été invitées en raison de la pandémie contre plusieurs centaines d’habitude. Son mari ainsi que le premier ministre canadien Justin Trudeau étaient présents.

Dans son discours, Simon a également prôné la défense de l’environnement et la réconciliation avec les peuples autochtones.

« Pendant de nombreuses années, le Canada a subi un niveau disproportionné d’impacts du changement climatique parce que l’Arctique se réchauffe plus rapidement que presque partout ailleurs sur la planète », a-t-elle déclaré.

Originaire du Nunavik, une région du nord du Québec, elle parle couramment l’anglais et l’inuktitut.

Mais elle a également réitéré son engagement à apprendre le français, qui avec l’anglais est l’une des deux langues officielles du pays.

Sa nomination au poste de gouverneure générale a été largement saluée, mais son manque de maîtrise du français en a irrité certains, notamment au Québec francophone.

«Nous avons besoin de personnes comme Mme Simon, car nous avons besoin de personnes qui construisent des ponts et nous rassemblent», a déclaré Trudeau.

Simon a rencontré la reine jeudi dernier par vidéoconférence.

Elle a été nommée pour cinq ans, mais la durée de son mandat principalement honorifique est à la discrétion du monarque.

gn-ast/tib/st/ft

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.