Le Bureau de la concurrence enquête sur Amazon.ca | Nouvelles de CBC

Le Bureau de la concurrence du Canada a lancé une enquête sur la centrale de vente en ligne Amazon.ca pour déterminer si les propriétaires américains du site Web «ont une incidence sur la concurrence au détriment des consommateurs et des entreprises qui font des affaires au Canada».

Le chien de garde de la concurrence a déclaré dans un communiqué vendredi que, bien que son enquête soit en cours et a souligné qu ‘”il n’y a pas de conclusion d’actes répréhensibles pour le moment”, le bureau cherche à savoir si le site peut ou non se livrer à des pratiques anticoncurrentielles, notamment:

  • Toute politique d’Amazon passée ou existante qui peut avoir un impact sur la volonté des vendeurs tiers d’offrir leurs produits à la vente à un prix inférieur sur d’autres canaux de vente au détail, tels que leurs propres sites Web ou d’autres marchés en ligne;
  • La capacité des vendeurs tiers de réussir sur le marché d’Amazon sans utiliser son service «Fulfillment By Amazon» ou sa publicité sur Amazon.ca.
  • Tous les efforts ou stratégies d’Amazon qui peuvent inciter les consommateurs à acheter des produits qu’elle propose à la vente par rapport à ceux proposés par des vendeurs concurrents.

Alors qu’Amazon vend des millions d’articles lui-même, il sert également de canal pour les ventes de produits d’autres entreprises qu’Amazon n’a pas en stock, en échange d’une réduction de chaque vente dans le processus.

Dans une déclaration à CBC News, un porte-parole d’Amazon a déclaré: “Nous coopérons avec l’examen du Bureau de la concurrence et continuons de travailler dur pour soutenir les petites et moyennes entreprises qui vendent dans notre magasin canadien – et les aider à se développer.”

Le bureau demande à toute personne ou entreprise qui a effectué des ventes via Amazon.ca de les contacter si elle a des informations sur les problèmes sur lesquels elle enquête. Bien que les renseignements personnels doivent être divulgués, le bureau promet la confidentialité.

Ventes en ligne en plein essor

Les achats en ligne ont explosé à l’ère du COVID-19, et Statistique Canada a récemment signalé que Les Canadiens ont dépensé près de 4 milliards de dollars chez les détaillants en ligne en mai, le double du montant qu’ils ont dépensé en février avant le début de la pandémie et plus du double du montant qu’ils dépensaient en ligne il y a un an.

Ce chiffre n’inclut pas les ventes sur Amazon.ca puisque l’agence de données ne considère pas Amazon comme un détaillant car elle n’a pas de succursales physiques au Canada.

Du point de vue de Statistique Canada, les ventes sur Amazon.ca sont enregistrées comme des ventes en gros.

L’article de la Loi sur la concurrence du Canada sur lequel le bureau enquête porte sur quelque chose qu’on appelle «abus de position dominante» et si le bureau en trouve des preuves, il a le pouvoir d’imposer une amende de 10 millions de dollars en première instance, suivie de 15 dollars. millions pour toutes les instances ultérieures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.