L’aventure autour du monde se termine tôt pour l’Ontario. famille due à COVID-19

TORONTO – Une famille ontarienne qui avait prévu de vivre une aventure d’un an à travers le monde est revenue au Canada après avoir écourté le voyage en raison de COVID-19.

La famille Cini est revenue au Canada le 4 juillet et est en quarantaine obligatoire après avoir passé un an à voyager à travers le Mexique, la Colombie, le Pérou, le Chili, la Nouvelle-Zélande, l’Inde, le Laos, Singapour, l’Australie et la Thaïlande.

Joseph Cini a déclaré à CTV News que sa famille était en Australie lorsqu’ils ont entendu parler pour la première fois du nouveau coronavirus. Il a dit que la Chine était censée être le dernier arrêt de la famille lors de leur tournée.

La famille a déclaré qu’elle ne prévoyait pas que le virus provoquerait une pandémie mondiale et a poursuivi son voyage au Vietnam avant que les pays ne commencent à fermer les frontières et à entrer en détention.

“Nous avons commencé à penser:” Qu’allons-nous faire? Nous sommes à 30 heures de vol de retour. ” Nous avons donc simplement dit: “Oubliez ça, trouvons un endroit proche et sûr”, alors nous nous sommes dirigés vers Phuket, en Thaïlande “, a déclaré Joseph.

Joseph a ajouté que la famille est restée en Thaïlande pendant les quatre mois suivants avant de rentrer chez elle samedi.

L’enseignant et son épouse, Charo Cini, qui est infirmière, ont décidé de prendre des congés sabbatiques de leur carrière pour entreprendre une année de voyage avec leur fils aîné Marco, 11 ans, et leurs jumeaux de 9 ans, Mateo et Daniela.

La famille a loué sa maison et vendu sa voiture avant de s’envoler le 2 juillet 2019.

Charo a déclaré dans une interview à CTV News que le voyage a rendu leurs enfants plus cultivés.

“Cela leur donne une perspective et ne tient pas les choses pour acquises et devient des citoyens du monde”, a déclaré Charo.

Malgré la pandémie, elle dit que la famille a apprécié leurs expériences à l’étranger et a des souvenirs qui dureront toute une vie.

Cependant, Joseph a déclaré que l’auto-isolement dans la maison familiale d’Etobicoke ne se compare pas à leurs récentes aventures.

Des amis ont déposé des articles d’épicerie à la porte d’entrée de la famille, mais Joseph a dit qu’il était difficile de ne pas encore pouvoir passer du temps avec leurs proches.

“Le plus dur, c’est que nous avons de la famille et des amis que nous voulons voir et qu’ils veulent nous voir et que nous ne les avons pas vus depuis un an”, a déclaré Joseph.

Leur fils Marco a ajouté que lui et ses frères et sœurs manquent à leurs amis.

“Nous ne savons pas comment nos amis ont changé, ils ne savent pas comment nous avons changé”, a déclaré Marco.

Bien que leur arrière-cour puisse être aussi exotique que possible pour la famille au cours des 14 prochains jours, Joseph a déclaré que le temps d’arrêt leur donnerait une chance de commencer à planifier leur prochaine aventure.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.