Laura a parlé de son petit ami et de ce qu’est son amour…

La plus jeune et la plus belle participante de “The Farm” a quitté l’émission de téléréalité après que sa “mère” à la ferme, Martina, l’ait battue en duel.

“Je me sens bien! Je vois à quel point le monde est beau en dehors de la Ferme. Hier soir, j’ai pleuré et j’ai tout revécu. Des larmes de bonheur et de nostalgie. Là, j’ai vécu quelque chose de très merveilleux et de réel avec des gens merveilleux. Ce qui me manque le plus, c’est le sentiment que nous sommes tous ensemble. À la ferme, il y a une insouciance et une liberté d’obligations dans la vie réelle “- a déclaré Laura dans” Avant le déjeuner “,

Depuis 5 ans, elle est en couple avec un homme qui était initialement contre sa participation à la forme.

“Quand je suis rentré à la maison, il a dit que j’avais plutôt bien fait. Soutenez-moi… Lubo de “The Farm” est un ami très proche à moi. Une âme sœur avec qui nous avons partagé de bons et de mauvais moments. Il m’a motivé à enlever ma peur et à me jeter dans l’arène. Merci pour tout! Je lui ai dit que je l’attendais en finale. Mon autre favori est Plamen », a expliqué Laura.

Selon elle, elle aimait beaucoup “The Farm” parce que son entreprise est entièrement en ligne et qu’il n’y a pas assez de rencontres avec les gens, écrit ladyzone.bg.

“Je me sentais très vivant à l’intérieur. J’ai postulé pendant trois années consécutives. J’ai regardé chaque saison, j’ai pleuré, je l’ai vécu. Par conséquent, je peux dire en toute sécurité que les rêves deviennent réalité. Les gens, croyez-moi! ”- a partagé le concepteur.

“J’ai grandi. J’ai montré qu’une fille de 24 ans peut s’occuper des animaux, pétrir du pain… Je suis émotionnellement plus mature. J’ai une famille formidable, mais peut-être que je ne l’ai pas assez appréciée jusqu’à présent”, a ajouté Laura.

Selon elle, la division définitive des deux camps dans la « Ferme » était inévitable.

“En fait, les autres n’étaient pas un camp, ils ne correspondaient tout simplement pas à nos valeurs… Maintenant, je vois que les gens qui m’ont averti de faire attention avec Zhivka avaient raison. Sinon, ce n’est pas une mauvaise personne, j’ai vu de bonnes choses d’elle”, a admis la créatrice.

Elle a commencé à travailler dans la mode en 2014, alors qu’elle était élève de 11e année à Shumen.

“J’ai commencé avec des couronnes de cheveux avec des fleurs artificielles. Lorsque ma sœur et moi avons atteint les 1000 premiers leva, nous avons pris un chiot. Elle est orange et son nom est Bella. Maman a dit que nous n’aurons un chien que si nous gagnons de l’argent nous-mêmes… Les choses se sont plutôt bien passées avec les accessoires que nous fabriquons. Nous suivons les tendances et prêtons attention aux détails. Je veux développer mon entreprise et avoir mon propre atelier où je peux coudre des vêtements », a déclaré Laura à la fin de la conversation.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT