L'ASX sur le point de bondir malgré une avance terne à l'étranger

0
23

Leur grande préoccupation: les perspectives plus faibles de l’économie australienne (et mondiale). Le résultat vient aussi, malgré les efforts récents des décideurs politiques pour aider les ménages – via des réductions d'impôts, des taux d'intérêt et des normes de prêt plus faciles. Bien que ces mesures puissent rapidement faire basculer les sentiments, les lectures des consommateurs de ce mois-ci témoignent de la préoccupation fondamentale des décideurs: les mesures de relance peuvent être appliquées sans fin, mais si elles ne peuvent pas éveiller les esprits des consommateurs, elles pourraient tout s’avérer inefficaces.

3. Les marchés misent sur moins de réductions de taux de la RBA: Malgré la piètre situation des consommateurs australiens – et peut-être, par extension, de l'économie australienne -, à l'heure actuelle, la tarification du taux d'intérêt sur le marché a en fait réduit les chances implicites de baisses futures du taux de la RBA.

Pour être clair: les réductions de taux sont toujours à venir. Mais le marché a revu à quel point la RBA devait être agressive en matière de réduction des taux d’intérêt et dans quel délai. Les prix du marché suggèrent que la RBA ne coupera qu'une seule fois de plus avant la fin de l'année, très probablement en novembre, avant de retarder jusqu'en 2020 pour pouvoir prendre d'autres mesures.

4. Dollar australien: Le dollar australien connaît une légère remontée en raison de ce changement dans les anticipations de réduction du taux de la RBA. Cela, avec cette légère modération des craintes cette semaine au sujet de la trajectoire la plus probable de la guerre commerciale et de l’économie mondiale.

Comme pour tout ce qui se passe actuellement sur les marchés mondiaux, l’approche plus large de l’AUD / USD n’a pas changé et reste à la baisse. Cependant, à court terme, et à mesure que le sentiment se rééquilibrera et que les investisseurs se repositionneront, une petite vague dans la devise pourrait être à l'œuvre. En fin de compte, le fil conducteur de la paire AUD / USD semble être une nouvelle fois l’EMA de 200 jours de la paire à environ 0,7005.

5. Le rapport de l'OPEP et le dégelement des relations américano-iraniennes font chuter les prix du pétrole Les prix du pétrole ont pris un autre déversement durant la nuit. La cause était double. Tout d'abord, lors de sa réunion du jour au lendemain, l'OPEP, a annoncé un déclassement de ses prévisions de la demande de pétrole pour 2020, évoquant le ralentissement de l'économie mondiale pour son changement de perspective.

Deuxièmement, dans une tournure typiquement trumpienne, peut-être tirée des pages de l'Art of the Deal, il a été révélé que le président américain Trump planifiait une réunion avec le président iranien Hassan Rouhani pour discuter de l'assouplissement des sanctions économiques. L’effet combiné de ces histoires a soulevé des questions à la fois sur la demande et sur l’offre sur les marchés pétroliers. Cela s'est traduit par une chute de 2% des prix du Brent la nuit dernière.

6. Rencontre de la BCE ce soir avec l’événement majeur… L'événement de marque sur les marchés financiers mondiaux pour la semaine aura lieu ce soir. La Banque centrale européenne respectera et abaissera probablement les taux d'intérêt de -0,40% à -0,50%. Les acteurs du marché sont donc certains de ce résultat que la réduction est déjà totalement intégrée dans le prix.

Par conséquent, la réunion de ce soir portera sur la politique future de la BCE, et cela revient à une question: la BCE va-t-elle se lancer à nouveau dans un programme d'assouplissement quantitatif massif afin de relancer l'économie anémique de la zone euro? La réponse à cette question est beaucoup moins que certaine. Mais les acteurs des marchés financiers espèrent probablement obtenir une réponse affirmative.

7… mais l'IPC américain doit également être surveillé de près: Les participants au marché suivront la réunion de la BCE et passeront immédiatement à la synthèse des chiffres de l'IPC américain, ce soir. L'IPC global devrait afficher une croissance des prix de 1,8% en glissement annuel dans l'économie américaine le mois dernier. Le chiffre de base de l’IPC, plus éloquent, devrait s’établir à 2,3%.

Il est peu probable que les données américaines sur l’inflation de ce soir changent beaucoup l’attitude des marchés à l’égard de l’économie américaine. Les mesures implicites de l’inflation future indiquent toujours une croissance des prix aux États-Unis bien inférieure à 1,5%. Mais cela pourrait avoir un impact sur timing de la prochaine coupure de la Fed après celle qui devrait arriver la semaine prochaine.

8. Surveillance du marché

ASX: en hausse de 22 points ou de 0,3% à 6659 vers 6h45, heure de Paris

  • AUD plat à 68,63 cents américains
  • Sur Wall St vers 16h: Dow + 0,9% S & P 500 + 0,7% Nasdaq + 1,1%
  • À New York: BHP + 0,4% Rio + 0,7% Atlassian + 0,5%
  • En Europe: Stoxx 50 + 0,5% FTSE + 1% CAC + 0,4% DAX + 0,7%
  • Nikkei 225 futures + 0,2%
  • Au comptant, de 0,7% à 1496,24 USD l’once vers 14 h 30, heure de New York
  • Brent brut -2,5% à 60,80 USD le baril
  • US Oil -2,8% à 55,81 USD le baril
  • Minerai de fer + 1,5% à 94,66 USD par tonne
  • Dalian minerai de fer + 1,6% à 666 yuans
  • LME en aluminium + 0,3% à 1825 USD la tonne
  • L'offre de cuivre de la LME en baisse de 0,9% à 5 772 USD la tonne
  • Rendement sur 2 ans: US 1,67% Australie n / a
  • Rendement sur 5 ans: US 1,59% Australie n / a
  • Rendement sur 10 ans: US 1,74% Australie 1,14% Allemagne -0,57%
  • Écart de rendement entre les États-Unis et l'Australie sur 10 ans vers 6 h 15 HNE: 60 points de base

Cette chronique a été réalisée en partenariat commercial entre le Sydney Morning Herald, The Age et IG.

Écoutez le podcast d’IG sur les marchés en ligne ici

L'information est de nature générale seulement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.