L’astéroïde qui a causé l’extinction des dinosaures sur Terre a été touché à cet endroit

Les dinosaures qui vivaient librement il y a des millions d’années ont été anéantis par un astéroïde qui est entré en collision avec la Terre. L’emplacement de l’effet de l’astéroïde a maintenant été identifié par les chercheurs qui avaient entraîné une extinction massive.

L’astéroïde qui a tué les dinosaures avait un diamètre de 10,6 à 80,9 km et est entré en collision avec la Terre il y a plus de 65 millions d’années. La collision était une sorte de cadeau pour les humains car elle a colonisé la planète entière et l’a rendue utile pour l’essor de l’humanité.

Selon France 5, une collision d’astéroïdes s’est produite à Chicxulub, au Mexique, près de la péninsule du Yucatán, qui aurait provoqué d’énormes raz de marée ainsi qu’un cratère d’impact de près de 140 kilomètres de large qui aurait éclaboussé le matériau terrestre dans l’espace, ce qui a transformé la Terre en un hiver nucléaire comme climat.

Cette activité aurait entraîné d’énormes tremblements de terre et des activités volcaniques. Selon les scientifiques, les conditions de type apocalyptique auraient été la principale cause de l’extinction des dinosaures.

Selon France 5, des scientifiques ont également révélé la source de l’astéroïde qui s’est écrasé sur Terre et qui se serait formé entre les orbites de Mars et de Jupiter. Les experts pensent qu’un astéroïde pourrait à nouveau frapper la Terre, ce qui correspond à un cycle de 250 millions d’années au cours duquel nos générations suivantes seraient passées. Mais au moment où cela se produira, les humains seront techniquement suffisamment avancés pour faire face au problème des roches spatiales.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

la chaussette contenait 28 140 €

Le 27 février dernier, sur l’A31 à hauteur de Thionville, les douaniers entreprennent de contrôler un véhicule Volvo immatriculé en Espagne. Le conducteur, un ressortissant néerlandais

ADVERTISEMENT