nouvelles (1)

Newsletter

L’association hôtelière de Montréal s’attend à une « lente remontée » après la réouverture de la frontière

Jusqu’à deux ans peuvent être nécessaires pour que l’industrie revienne aux niveaux de profit d’avant la pandémie, et trouver du personnel ne sera pas facile.

Contenu de l’article

Les hôteliers montréalais ne sautent pas de joie pour l’instant sur un plan fédéral proposé pour laisser entrer les voyageurs américains le mois prochain.

Publicité

Contenu de l’article

Premier ministre Justin Trudeau fait allusion jeudi que la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada rouvrirait aux Américains entièrement vaccinés à la mi-août. Les touristes internationaux vaccinés pourraient être autorisés à entrer au Canada par avion début septembre, en supposant que les progrès actuels en matière de vaccination se poursuivent, a-t-il également déclaré aux premiers ministres provinciaux.

Contenu de l’article

Le calendrier d’août donne aux hôteliers assiégés, qui ont vu les taux d’occupation chuter depuis que le Canada a fermé ses frontières il y a 16 mois, des éclaircissements bien nécessaires. Pourtant, jusqu’à deux ans pourraient être nécessaires pour que l’industrie revienne aux niveaux de profit d’avant la pandémie, selon Eve Paré, chef de l’Association des hôtels du Grand Montréal – et cela suppose que les hôteliers peuvent résoudre une pénurie aiguë de main-d’œuvre à court terme.

Publicité

Contenu de l’article

“Ce sera une lente remontée”, a déclaré Paré vendredi lors d’une entrevue téléphonique. « La réouverture est une bonne nouvelle, évidemment, mais nous ne nous attendons pas à un afflux de clients. Il est trop tard pour sauver l’été, nous nous concentrons donc déjà sur l’automne. Septembre devrait au moins être un bon mois », a-t-elle déclaré.

Contenu de l’article

Trouver du personnel ne sera pas facile.

Comme toutes les entreprises liées au tourisme, les hôtels de Montréal ont mis à pied la quasi-totalité de leurs employés à partir de mars 2020. De nombreux employés ont depuis trouvé un emploi ailleurs – comme en témoigne un récent sondage auprès des membres de l’association hôtelière, qui a révélé que 35 pour l’industrie en permanence.

Publicité

Contenu de l’article

Le manque de personnel signifie qu’environ 30 pour cent des chambres de la région de Montréal ne peuvent être proposées à la réservation, selon l’association hôtelière.

“Le travail sera un problème majeur”, a déclaré Paré. « Avoir un préavis d’un mois (avant la réouverture) nous donne au moins un peu de temps pour planifier à l’avance. Si nous voulons capter tous les revenus disponibles, nous devons reconstruire nos équipes. »

Contenu de l’article

Les hôtels de Montréal fonctionnaient à environ 17 % de leur capacité en juin, bien en deçà de la moyenne historique de 90 % pour le mois.

Le taux d’occupation des hôtels à Montréal devrait atteindre 30% cette année, contre environ 23% en 2020, selon les données compilées par STR, une société de conseil basée aux États-Unis. Une autre augmentation, à environ 58 pour cent, est attendue l’année prochaine.

En 2019, la dernière année complète avant la pandémie, les hôtels montréalais étaient pleins à 71%.

Publicité

Contenu de l’article

Les tarifs quotidiens des chambres devraient atteindre en moyenne 139 $ cette année et 154 $ l’année prochaine, selon les estimations de STR. C’est bien en deçà des 183 $ que les hôtels de la région de Montréal ont enregistrés en 2019.

COVID-19 n’a pas empêché plusieurs nouveaux projets d’aller de l’avant.

En juin, la collection d’autographes Humaniti de 200 millions de dollars et 193 chambres a ouvert ses portes au coin des rues Bleury et Viger. Ce même mois, un hôtel double enseigne Hilton Garden Inn/Homewood Suites près de la station de métro Namur, avec près de 300 chambres, accueille ses premiers clients. Le Grand Times Hotel Centropolis de Laval, un projet de 36 millions de dollars, était un autre nouvel entrant.

D’autres hôtels à Montréal, Beloeil, Blainville et Laval, représentant des centaines de millions de dollars d’investissements, sont également prévus au cours des deux prochaines années. Cela s’ajoute aux travaux de modernisation récents et en cours sur des propriétés clés du centre-ville telles que le Centre Sheraton et le Château Champlain.

« C’est une industrie avec de longs cycles de planification », a déclaré Paré.

[email protected]

Toutes nos actualités liées au coronavirus se trouvent sur montrealgazette.com/tag/coronavirus.

Inscrivez-vous à notre infolettre électronique dédiée à la couverture COVID-19 locale à montrealgazette.com/coronavirusnews.

    Publicité

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure de modération avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail : vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commentaires. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster votre e-mail Les paramètres.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT