Las Vegas Raiders : derniers bulletins des recrues

Que ce soit parce qu’ils ont été emmenés pour combler un vide, des blessures ou quelqu’un dépassant les attentes, les Raiders de Las Vegas se sont fortement appuyés sur leur Repêchage NFL 2021 classer.

Les Raiders ont ajouté sept recrues cette année, six ont fait équipe, trois ont commencé pour toute la saison et un autre est devenu premier cordeur au cours de la séquence de victoires de fin d’année. Dans l’ensemble, les résultats ont été positifs pour ce qui serait le dernier repêchage de Mike Mayock à Las Vegas, mais la classe n’est pas venue sans déception.

Tour 1, choix 17 : Alex Leatherwood

Note finale : D-

Pour être honnête, même un D- ressemble à une note généreuse. Les Raiders ont repêché Leatherwood pour apporter de la stabilité au bon tacle et cinq semaines après le début de la saison, il a été transféré à la garde. Bien qu’il ait mieux joué à l’intérieur qu’à l’extérieur, il a permis 10 pressions de plus que tout autre gardien (67), le deuxième plus grand nombre de sacs (huit) et la quatrième pire note d’efficacité de blocage des passes PFF (94,8).

La seule chose qui empêche Leatherwood d’un F pour moi est son blocage de course. Il a obtenu une note de blocage de course légèrement supérieure à la moyenne de 64,6 de PFF en tant que garde qui s’est classé 44e à la position. Toujours pas assez bon pour pallier ses lacunes dans la protection des passes, mais un petit côté positif sur la campagne.

Tour 2, choix 43 : Tre’Von Moehrig

Note finale : B+

Moehrig a glissé dans le repêchage en raison d’un problème de blessure, mais a fini par participer à tous les jeux défensifs sauf six cette saison, et il n’a pas seulement participé, il a prospéré.

L’ancien Horned Frog a terminé la saison régulière avec la sixième meilleure note globale PFF parmi les défenseurs recrues (73,3) et deuxième en couverture (77,7) – minimum 60 clichés de couverture. Il n’a accordé que neuf passes complétées pour 141 verges en tant que défenseur principal de la couverture et a accumulé six ruptures de passes et interceptions combinées.

Deux choses empêchent Moehrig d’un A pour moi, ses mains et son manque de polyvalence. Il a eu quelques interceptions abandonnées, dont la plus notable est venue contre le Équipe de football de Washington alors qu’il aurait pu sceller la victoire et n’a réussi qu’un seul choix toute la saison. En ce qui concerne la polyvalence, à la sortie de l’université, il était connu comme quelqu’un qui pouvait jouer plusieurs rôles en défense, mais il a presque exclusivement joué comme une sécurité profonde cette année et son rôle n’a jamais semblé aller au-delà de cela.

Certes, ce dernier pourrait être davantage le résultat du personnel d’entraîneurs ne voulant pas submerger un jeune joueur la première année et les deux coups sur lui sont pointilleux, mais obtenir la meilleure note de ma part en tant que choix parmi les 50 premiers n’est pas facile. tâche!

Tour 3, choix 79 : Malcolm Koonce

Malcom Kooncé
Photo de David Eulitt/Getty Images

Note finale : C+

Dans la même veine que Moehrig, ma note pour Koonce pourrait être davantage une réflexion sur la façon dont le personnel d’entraîneurs l’a déployé que sur sa performance réelle. Le produit Buffalo uniquement enregistré 48 clichés défensifs cette année, aucun jusqu’à la semaine 13, mais a été efficace dans une action limitée.

Il n’a précipité le passeur que 25 fois et a réussi à obtenir quatre pressions, dont deux qu’il a converties en sacs. Cela seul lui a donné un coup de pouce dans le carnet de notes pour moi, mais la défense contre la course de Koonce laissait un peu à désirer. Sur ses 23 clichés de défense contre la course, il n’a réussi qu’un tacle et une note de défense contre la course de 43,8, c’est donc certainement un domaine de croissance pour l’avenir.

Pourtant, une note supérieure à la moyenne avec peu de temps de jeu n’a rien de honteux. Espérons que plus d’opportunités mèneront à plus de succès sur la route pour lui.

Round 3, Pick 80: Divin Deablo

Note finale : B

Les blessures ont tourmenté le début de la carrière de Deablo car il a raté la majorité du camp d’entraînement et n’a joué qu’un seul match de pré-saison. Cela a également freiné sa croissance car il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu jusqu’à la semaine 13. Cependant, il a terminé la saison en force et impressionné en tant que défenseur de la course.

La sécurité convertie a terminé la saison régulière avec un 74,6 run de niveau défensif c’était le deuxième parmi tous les secondeurs recrues. Il a également enregistré huit arrêts de course et a repris une place de départ pour les cinq derniers matchs de l’équipe, y compris en séries éliminatoires.

La couverture de Deablo était fragile au début, mais encore une fois, il a terminé fort en permettant juste 24 verges sur réception et enregistrer une rupture de passe lors des deux derniers concours. S’il n’y avait pas eu son début d’année lent et quelques sorties difficiles dans la couverture, il serait dans la catégorie A comme une valeur énorme pour un choix de troisième tour.

Tour 4, choix 143 : Tyree Gillespie

Note finale : Incomplète

Les blessures ont été l’histoire de l’année recrue de Gillespie. Il est arrivé au camp d’entraînement cogné et a ensuite passé un séjour dans la réserve des blessés de la semaine 10 à 15. Cela a joué un rôle dans le fait qu’il ne prenait que 13 clichés en défense en 2021.

Il a bien joué dans les équipes spéciales, gagnant un 72,8 note dans ce domaine de PFF.

Tour 5, choix 167 : Nate Hobbs

Chargers de Los Angeles contre Raiders de Las Vegas

Nate Hobbs
Photo par Ethan Miller/Getty Images

Note finale : A

J’ai l’impression que celui-ci n’a pas besoin de beaucoup d’explications.

Hobbs est passé d’un choix sans nom au cinquième tour au quatrième défenseur recrue le mieux classé de PFF (78,4) et a mené tous les cornerbacks de première année par plus de 10 points. Il a terminé dans le top 10 parmi tous les coins avec 23 arrêts défensifs et n’a accordé qu’un seul touché de couverture toute l’année. L’ajout de quelques compétences de balle dans le mélange – une seule interception et deux PBU sur la campagne – devrait être un point d’attention pour lui cette intersaison, mais le produit de l’Illinois a dépassé de loin les attentes.

Ronde 7, choix 230 : Jimmy Morrissey

Note finale : Retiré

Morrissey a été coupé à la fin du camp d’entraînement et a passé quelques semaines dans l’équipe d’entraînement des Raiders avant d’être repris par le Texans de Houston. Il a vu l’action en quatre matchs et a remporté un 58,6 PFF note de blocage de course et une note de 20,0 en protection de passage. Je suppose que techniquement, il n’a pas “abandonné”, mais le fait est que Las Vegas ne manque pas grand-chose, donc pas de mal, pas de faute en perdant le joueur avant la fin de la première année.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT