Home » Lancement vers l’ISS reporté après des problèmes avec une nouvelle pièce | Intérieur

Lancement vers l’ISS reporté après des problèmes avec une nouvelle pièce | Intérieur

by Nouvelles

Le nouveau navire est le Starliner, développé par l’avionneur Boeing. Il commencerait vendredi un vol d’essai sans pilote vers l’ISS. C’est une répétition générale. Boeing veut amener des personnes à l’ISS et revenir pour la première fois d’ici la fin de cette année, au nom de l’agence spatiale américaine NASA. Le concurrent SpaceX de l’homme d’affaires Elon Musk le fait déjà.De plus, la NASA travaille avec la société spatiale Blue Origin de Jeff Bezos, la personne la plus riche de la Terre.

Les problèmes sont causés par le module russe Nauka (Science). Il est arrivé à la station spatiale jeudi, après un vol semé d’embûches. Après l’embrayage, les fusées de direction du Nauka se sont allumées de manière inattendue. En conséquence, la position de toute la station spatiale a changé. Cela pourrait être inversé avec les fusées d’un autre composant, le module Zvezda (Star). Les sept personnes à bord de la station spatiale ne couraient aucun danger, selon Earth Flight Control.

Le Nauka a également eu des problèmes de moteur en route vers l’ISS. En conséquence, il était excitant pendant quelques jours de savoir s’il arriverait à l’ISS.

Attaché au Nauka se trouve un important composant néerlandais, le bras robotique européen (ERA). Ils ont été lancés ensemble mercredi dernier depuis la base spatiale de Baykonur au Kazakhstan. Le bras de préhension de 11 mètres de long est destiné à aider les membres d’équipage de l’ISS lors de sorties dans l’espace, d’inspections et d’expériences scientifiques, entre autres. La construction néerlandaise peut « marcher » à l’extérieur de l’ISS.

Les travaux sur l’ERA ont commencé dès les années 1980, mais les plans ont été modifiés à plusieurs reprises et les lancements ont été retardés à maintes reprises. L’astronaute néerlandais André Kuipers était censé recevoir le bras du robot en 2012 lorsqu’il est lui-même resté à bord de l’ISS, mais cela ne s’est pas produit. A la dernière minute, le lancement a été reporté d’une semaine, du 15 au 21 juillet.

Le développement et la construction du bras ont coûté environ 360 millions d’euros. Les Pays-Bas y ont contribué pour environ 240 millions d’euros. Le maître d’œuvre est la société Airbus Defence and Space de Leyde. Cela a été fondé dans les années 1960 sous le nom de Fokker Ruimtevaart et plus tard appelé Dutch Space.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.