Home » L’Allemagne ne paiera pas les travailleurs non vaccinés en quarantaine

L’Allemagne ne paiera pas les travailleurs non vaccinés en quarantaine

by Nouvelles

BERLIN (Reuters) – Les autorités sanitaires allemandes prévoient de nouvelles règles en vertu desquelles les travailleurs non vaccinés ne seraient pas indemnisés pour la perte de salaire si les mesures contre les coronavirus les obligeaient à se mettre en quarantaine, selon un projet de décision des ministères de la Santé des États.

Les règles entreraient en vigueur à partir du 11 octobre au plus tard, selon un projet de document consulté par Reuters.

Les règles affecteraient les personnes testées positives pour le virus et celles qui reviennent de voyages dans des pays désignés « à haut risque » pour COVID-19, qui comprennent désormais la Grande-Bretagne, la Turquie et certaines parties de la France.

Les voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays sont tenus de se mettre en quarantaine pendant au moins cinq jours. Ceux qui sont vaccinés ou récemment guéris ne le sont pas.

Les critiques ont déclaré que de telles règles équivaudraient à un mandat de vaccination contre le COVID-19, car de nombreux travailleurs ne peuvent pas se permettre de rester à la maison sans salaire.

Il y a aussi des problèmes de confidentialité. L’Allemagne a des lois strictes réglementant la confidentialité des données en raison de son histoire de surveillance des citoyens par les nazis et les communistes, et les employeurs n’ont généralement pas le droit de demander au personnel des informations sur leurs problèmes de santé.

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que les règles proposées ne visaient pas à faire pression sur les Allemands pour qu’ils se fassent vacciner, mais plutôt qu’il s’agissait d’une question d’équité.

« Pourquoi les autres devraient-ils payer pour quelqu’un qui décide de ne pas se faire vacciner ? » a-t-il déclaré à la chaîne de télévision ZDF.

Les vaccinations ne sont pas obligatoires en Allemagne, mais les autorités ont pris des mesures qui rendent de plus en plus gênant de ne pas se faire vacciner.

Les tests COVID-19, requis par exemple pour dîner dans les restaurants couverts, cesseront d’être gratuits à partir du 11 octobre.

En outre, certains États allemands autorisent les entreprises telles que les restaurants ou les stades sportifs à choisir d’autoriser ou non les personnes ayant des tests négatifs, ou uniquement celles qui ont été vaccinées ou qui se sont récemment remises du COVID-19.

L’Allemagne a entièrement vacciné 74% des adultes, contre 72,3% dans l’ensemble de l’Union européenne, selon les chiffres officiels.

(Reportage d’Andreas Rinke ; écrit par Maria Sheahan, édité par Timothy Heritage)

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.