L’agence centrale perquisitionne Sanjay Raut de Sena après sa non-présentation pour interrogatoire

<!–

–>

Sanjay Raut a sauté les convocations citant la session parlementaire en cours à Delhi.

Bombay :

Les responsables de la Direction de l’application de la loi (ED) ont effectué dimanche des perquisitions et des interrogatoires au domicile du député de Shiv Sena, Sanjay Raut, à Mumbai, après qu’il ait sauté deux fois une convocation pour un interrogatoire dans une affaire de blanchiment d’argent. Le chef du Shiv Sena a été convoqué par l’agence d’enquête le 27 juillet après avoir sauté une convocation antérieure citant la session parlementaire en cours à Delhi.

À 7 heures du matin, l’équipe de l’agence d’enquête, accompagnée de responsables du CISF, a atteint le domicile de M. Raut à Bandup, dans la banlieue est de Mumbai, et a commencé les recherches.

La Direction de l’exécution souhaite interroger M. Raut, 60 ans, dans le cadre du réaménagement d’un chawl à Mumbai et des transactions connexes impliquant sa femme et ses proches collaborateurs. M. Raut, qui se trouve dans le camp d’Uddhav Thackeray, a nié tout acte répréhensible et a allégué qu’il était pris pour cible en raison d’une vendetta politique.

“… Fausse action, fausse preuve… Je ne quitterai pas le Shiv Sena… Même si je meurs, je ne me rendrai pas… Je n’ai rien à voir avec une arnaque. Je le dis en prêtant serment du chef du Shiv Sena, Balasaheb Thackeray. Balasaheb nous a appris à nous battre. Je continuerai à me battre pour le Shiv Sena”, a tweeté M. Raut peu après la visite des responsables de l’agence d’enquête à son domicile.

Le BJP a riposté au chef de Sena pour avoir sauté la convocation. “Pourquoi a-t-il peur de la Direction de l’application de la loi s’il est innocent ? Il a tout le temps de donner une conférence de presse mais pas le temps de se rendre au bureau de l’agence d’enquête pour un interrogatoire”, a déclaré le député du BJP, Ram Kadam.

Le député de Rajya Sabha a été interrogé pendant environ 10 heures le 1er juillet, au cours desquelles sa déclaration a été enregistrée en vertu des sections pénales de la loi sur la prévention du blanchiment d’argent.

En avril, la Direction de l’application des lois a saisi des actifs d’une valeur de plus de 11,15 crores ₹ de l’épouse de M. Raut, Varsha Raut, et de deux de ses associés dans le cadre de son enquête.

Les propriétés comprennent un appartement à Dadar détenu par Varsha Raut et huit parcelles sur la plage de Kihim à Alibaug détenues conjointement par Varsha Raut et Swapna Patkar, l’épouse de Sujit Patkar, un « proche collaborateur » de Sanjay Raut.

L’agence souhaite interroger Sanjay Raut pour connaître ses “liens commerciaux et autres” avec ses proches collaborateurs Pravin Raut et Sujit Patkar ainsi que les transactions immobilières impliquant sa femme.

Pravin Raut a été arrêté dans le cadre d’une enquête liée à une escroquerie foncière présumée de 1 034 crore ₹ liée au réaménagement du Patra chawl dans la région de Goregaon. Il est actuellement en garde à vue.

Guru Ashish Construction Private Limited a été impliqué dans le réaménagement du “chawl”, qui comptait 672 locataires vivant dans des immeubles sur 47 acres appartenant à la Maharashtra Housing Area Development Authority (MHADA), avait déclaré l’ED plus tôt.

Avec les entrées de l’ANI

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT