Lagarde est "horrifiée" mais continue son voyage sur le forum saoudien

Nusa Dua (Indonésie), 13 octobre (EFE) .- La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a déclaré aujourd'hui qu'elle se rendait au forum économique de l'Arabie saoudite, malgré le fait qu'elle "soit horrifiée" par la disparition du journaliste Jamal Khashoggi au consulat de son pays à Istanbul (Turquie).

"Pour le moment, mon intention n'est pas de changer les plans et d'être très attentif aux informations qui vont émerger dans les prochains jours", a déclaré Lagarde lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale. . Il a lieu sur l'île indonésienne de Bali.

La directrice du Fonds a déclaré qu'elle était "horrifiée" par les derniers rapports, mais a souligné qu'elle était "chargée de diriger les activités du FMI dans toutes les régions du monde".

"Ceux qui me connaissent savent que lorsque je visite des pays, je dis toujours ce que je pense", a-t-il ajouté.

Au cours des dernières heures, plusieurs sponsors et invités ont annoncé qu'ils annulaient leur participation à la conférence Future Investment Initiative, qui se tiendra du 23 au 25 octobre et qui est considérée comme le "Davos du désert".

Parmi eux, le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, qui a déjà informé les autorités saoudiennes de son absence, sans toutefois donner de motif, a informé Efe d'une source informée de la décision.

La chaîne de télévision américaine CNBC a tweeté qu'elle ne participerait pas au forum de Riyad "en raison de questions ouvertes sur la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi".

Pour sa part, la chaîne CNN a déclaré dans un communiqué qu’elle avait "retiré sa participation", alors qu’un des articles du New York Times & # 39; Le chroniqueur vedette, Andrew Ross Sorkin, a révélé sur Twitter qu'il ne se rendait pas dans le royaume pour participer à la conférence en raison de la disparition du journaliste.

L’agence de presse Bloomberg est un autre média qui a annulé son aide.

Également à Bali, le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a répété samedi devant les journalistes que son intention était toujours d'aller à la réunion.

Le 2 octobre, Khashoggi s’est rendu au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul pour récupérer certains documents nécessaires pour pouvoir épouser sa petite amie turque, qui attendait à l’extérieur du bâtiment.

Depuis lors, on ignore où il se trouve.

Le gouvernement turc n'a pas officiellement annoncé d'allégations d'amis et de collègues craignant que le journaliste ait été tué au consulat.

Khashoggi, anciennement proche de la monarchie saoudienne, a pris ses distances avec elle l'été dernier, lorsque l'actuel prince héritier, Mohamed bin Salman, a accédé au pouvoir.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.