L'aéroport international de Damas pris pour cible par les missiles israéliens, selon les médias syriens

La défense antiaérienne syrienne a riposté et a tiré plusieurs missiles, a indiqué Sana.

Une photo publiée par l'agence officielle syrienne Sana.

L’agence de presse officielle syrienne Sana rapporte que des missiles israéliens ont visé l’aéroport international de Damas samedi 15 septembre, déclenchant une réponse de la part de la défense antiaérienne syrienne. "Notre défense anti-aérienne a réagi à une attaque de missiles israéliens contre l'aéroport international de Damas et a abattu un certain nombre de missiles hostiles", selon une source militaire.

L'agence n'a pas signalé de pertes ou de dommages immédiats, mais a diffusé une vidéo du système anti-aérien déclenché. La vidéo montre une petite explosion lumineuse dans la nuit au-dessus de la ville.

Un correspondant de l’Agence France-Presse (AFP) a entendu samedi soir une très forte explosion, suivie d’autres plus petites. Interrogé par l'AFP sur les allégations syriennes, une porte-parole de l'armée israélienne a déclaré qu'elle n'avait pas commenté "Ce genre d'information".

200 frappes israéliennes en Syrie au cours des 18 derniers mois

Début septembre, dans une rare confirmation israélienne d’opérations militaires en Syrie, un responsable a déclaré que l’armée israélienne avait effectué quelque 200 frappes dans ce pays au cours des 18 derniers mois, visant principalement des cibles iraniennes.

Selon le responsable israélien qui a requis l'anonymat, environ 800 missiles et bombes ont été lancés pendant les frappes.

L'Iran, la bête noire d'Israël, est un puissant allié du régime de Bachar al-Assad dans sa guerre contre les rebelles et les djihadistes. L’Etat juif insiste sur le fait qu’il ne lui permettra pas d’utiliser la Syrie comme une tête de pont contre lui.

Le 4 septembre, des avions militaires israéliens ont tiré des missiles sur "Positions militaires iraniennes" dans l'ouest de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui a rapporté la mort de trois soldats syriens.

Lancé en 2011 par la répression des manifestations pro-démocratie par le régime, le conflit en Syrie est devenu plus complexe au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes djihadistes dans un territoire de plus en plus fragmenté.

Il a tué plus de 360 ​​000 personnes et déplacé des millions de réfugiés.

Lire aussi:


Israël abat un avion de combat syrien

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.