nouvelles (1)

Newsletter

L’accusé raconte plusieurs cave parties – VG

1 / 2

INSPECTION DE SCÈNE : Hier, le tribunal a visité et inspecté la grotte de St. Hanshaugen.

DISTRICT D’OSLO (VG) En août 2020, la “cave party” dont on parle tant a été organisée à Oslo. L’un des accusés raconte les minutes dramatiques qui ont suivi l’extinction de la lumière dans la grotte.

Publié :

Il y a moins de 50 minutes

Mis à jour à l’instant

– Il est incroyablement gênant et tragique que quelque chose qui était censé être une grande fête ait un résultat ici. Ce n’était pas ce qui devait arriver, dit l’un des deux accusés.

Mercredi matin, les hommes ont comparu devant le tribunal de district d’Oslo, accusés d’avoir organisé la fête illégale des grottes à St. Hanshaugen il y a plus de deux ans.

Entre autres choses, les hommes sont accusés d’avoir enfreint la loi sur la protection contre les incendies et les explosions. L’accusation qualifie les violations de cette loi de graves.

En outre, les hommes sont inculpés de trois autres infractions, notamment pour avoir “provoqué un empoisonnement ayant entraîné un danger général pour la vie et la santé”.

Au tribunal, les deux accusés ont déclaré avoir partiellement plaidé coupable d’avoir enfreint la loi sur la protection contre les incendies et les explosions.

Cependant, ils ne plaident pas coupables d’avoir “par négligence causé un empoisonnement entraînant un danger général pour la vie ou la santé” et d’avoir “par négligence causé des dommages importants à l’organisme ou à la santé d’autrui”.

1 / 3

INSPECTION DE SCÈNE : Hier, le tribunal a visité et inspecté la grotte de St. Hanshaugen.

La fête a tourné

L’accusé dit qu’il est arrivé à la fête vers 22h-23h et qu’il s’est préparé à jouer de la musique. Les gens ont commencé à venir à la fête à 23 heures, dit-il.

– Il y avait une super ambiance et tout le monde s’est bien amusé.

Puis l’ambiance a soudainement changé. Vers 4h30 du matin, il fait soudainement noir dans la grotte.

Quelqu’un est allé vérifier la lumière, et est revenu et a dit qu’une personne s’était évanouie, raconte le prévenu.

Il s’enfuit et la première chose qu’il rencontre est une fille allongée sur le sol et quelqu’un assis avec elle. L’accusé dit qu’il aide la fille à sortir, revient en courant et trouve la personne suivante.

– J’attrape ses bras et l’aide à sortir. Nous rencontrons deux policiers juste à l’extérieur de la première écluse et nous leur demandons de l’aide pour transporter la personne. Puis je cours et j’en aide un de plus.

A la sortie, il croise un pompier qui lui demande de sortir.

– Nous sommes laissés à l’extérieur de la grotte et emmenés à l’hôpital, où je reste pendant trois jours.

L’acte d’accusation indique qu’au moins trois personnes ont perdu connaissance à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone et qu’un total de 54 personnes présentes se sont ensuite rendues aux urgences.

Selon l’acte d’accusation, au moins 100 personnes ont visité la fête, où la seule issue de secours était une trappe mesurant environ 96 sur 105 centimètres. C’était à un mètre du sol, là où un escalier avait été fait de palettes en plastique, écrit le parquet.

Plusieurs fêtes dans la grotte

L’homme dit qu’il y a eu trois fêtes dans le bunker fermé de St. Hanshaugen, avant la fête en question où les choses ont mal tourné.

Lui-même a assisté à l’un de ces trois, dit-il.

Vers la fin de l’été 2020, des amis ont prévu une plus grande fête dans la grotte, qu’ils n’avaient rencontrée que par hasard, raconte l’homme.

Le défendeur était chargé de réparer l’équipement d’éclairage, de sonorisation et d’agrégats, et d’être le DJ de la soirée dans la grotte pour laquelle il est maintenant accusé. Lui-même estime qu’il n’est pas le principal promoteur ou principal organisateur du parti.

– Il n’y avait pas vraiment de partie de planification, et vous avez fait ce que vous saviez à l’époque.

L’affaire est mise à jour.

Reconnaît avoir organisé la fête

– Le poste relatif à l’empoisonnement par négligence est celui assorti de la peine la plus élevée, a indiqué mardi le procureur Daniel Sollie à VG.

Il dit qu’on s’attendait à ce que les hommes ne plaident pas coupables de trois des quatre chefs d’accusation pour lesquels ils ont été inculpés.

Ils plaident coupables d’avoir « accédé de manière injustifiée à la maison d’autrui ou à un autre lieu qui n’était pas librement accessible, ou qui sont restés de manière injustifiée dans un tel lieu ».

Bien qu’ils plaident coupables d’avoir obtenu l’accès au bunker, le procureur précise devant le tribunal qu’il s’agit de savoir si les accusés ont contribué à ce qu’au moins une centaine de personnes pénètrent également dans un lieu qui n’était pas librement accessible.

– La chose subjective est de savoir si vous l’avez fait sciemment et volontairement, dit Sollie.

INSPECTION DE SCÈNE : Hier, le tribunal a visité et inspecté la grotte de St. Hanshaugen. Ici, le procureur Daniel Sollie (TV) à l’entrée de la grotte.

L’avocat de la défense de l’un des accusés, Ida Andenæs, a déclaré devant le tribunal que la reconnaissance partielle d’infraction à la loi sur la protection contre les incendies et les explosions concerne l’ingénierie des incendies, tandis que la réserve concerne l’agrégat et son utilisation.

Andenæs soulève la question de savoir si la pièce où se trouvait l’unité aurait pu être scellée contre les fuites, si personne à la fête n’y était entré.

Marit Lomundal Sæther, qui défend l’autre accusé, dit qu’il n’est “pas descriptif d’appeler cela une grotte”, et dit qu’il s’agit d’un abri de 856 mètres carrés.

– je me souviens peu

Les deux victimes dans l’affaire ont assisté à la fête et ont subi des lésions cérébrales après avoir inhalé des gaz d’échappement diesel provenant d’un générateur diesel lors de la fête dans la grotte.

– Ils se souviennent peu ou rien de l’incident à cause de l’empoisonnement, explique le procureur Sollie, ajoutant qu’une des victimes était dans le coma pendant huit jours après l’incident.

– Ils vont mieux, mais ont toujours des troubles cognitifs, précise le procureur.

Publié :

Publié : 30.11.22 à 09:18

Mis à jour : 30.11.22 à 10h01

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT