L’accord Vuma de Vodacom est une bonne nouvelle pour les clients fibre et les FAI

Les fournisseurs de services Internet (FAI) à fibre optique devraient être « ravis » de l’acquisition par Vodacom des réseaux à fibre optique de Vumatel et de DFA, ce qui signifie qu’ils auront des forfaits à vendre dans encore plus de régions.

C’est selon le PDG du groupe Vodacom, Shameel Joosub, qui a confirmé que le réseau fusionné Vodacom-Vuma-DFA serait en libre accès.

CIVH, propriétaire de Vumatel et de Dark Fiber Africa (DFA) a annoncé une nouvelle société d’infrastructure intégrant ses deux sociétés de fibre sous une même ombrelle.

Cela vient après Vodacom et CIVH a annoncé un accord de plusieurs milliards de rands qui transférerait tous leurs actifs de fibre dans une entité encore inconnue.

Vodacom détiendra une participation de co-contrôle de 30 % avec l’option d’acheter 10 % de plus.

L’Association des fournisseurs d’accès Internet (ISPA) a soulevé des inquiétudes que Vodacom déplacerait le réseau de Vumatel et de DFA vers un accès fermé, empêchant les autres FAI d’offrir des forfaits Vumatel ou DFA.

Les réseaux à accès fermé donnent un accès préférentiel à certains FAI ou empêchent les FAI tiers d’opérer entièrement sur un réseau.

Ispa a accusé Vodacom d’avoir historiquement une “culture d’accès fermé”, expliquant que ses 205 membres avaient eu du mal à négocier des offres de gros avec Vodacom.

Dans l’état actuel des choses, le réseau fibre de Vodacom n’est revendu que par sa propre activité de FAI et une poignée de FAI avec lesquels l’opérateur s’est associé.

Cependant, le PDG de Vumatel, Dietlof Maré, a déclaré à MyBroadband que Vumatel continuerait à utiliser un modèle d’accès ouvert, ce que Joosub a maintenant réaffirmé.

En fait, Joosub avait encore plus de bonnes nouvelles pour les FAI.

Le PDG de Vodacom, Shameel Joosub (au centre), répond aux questions après la présentation des résultats annuels 2021/2022 de Vodacom.

Répondant aux questions posées lors des résultats annuels du groupe Vodacom pour l’exercice 2022, Joosub a expliqué que le réseau de fibre existant de Vodacom deviendrait automatiquement en libre accès après l’accord.

“Si j’étais un FAI, je serais ravi de l’accord car l’infrastructure Vodacom devient en accès libre du jour au lendemain”, a-t-il déclaré.

Sur une base d’accès ouvert, Vodacom doit traiter tous les FAI de la même manière lorsqu’il vend l’accès en gros à son réseau, ce qui signifie qu’il ne peut pas les exclure ou facturer des prix différents pour les forfaits.

Joosub a déclaré que les organismes de réglementation supervisant l’accord, la Commission de la concurrence et Icasa, confirmeraient à nouveau la condition selon laquelle le réseau sera en libre accès.

Le PDG du plus grand réseau mobile d’Afrique du Sud a déclaré qu’il pensait que la concurrence sur le marché de la fibre était “généralement saine”.

En outre, il a expliqué que permettre un accès ouvert sur le réseau serait également à l’avantage de Vodacom.

“Très important, nous voulons que ce soit également un accès ouvert, car une infrastructure de fibre partagée, en particulier dans la fibre de liaison vers la station de base, est extrêmement importante pour pouvoir obtenir ce coût partagé, car c’est un grand pays qui doit être couvert. », a déclaré Joosub.

Selon Joosub, la fibre à accès ouvert était également essentielle pour les déploiements 5G de Vodacom, qui s’appuiera sur une liaison rapide pour être une véritable technologie de nouvelle génération.

Il a soutenu que l’implication de Vodacom serait également une bonne nouvelle pour les clients, car elle permettrait aux réseaux de Vuma et de DFA de se développer encore plus rapidement, apportant la fibre à un plus grand nombre de petites villes et de zones à faible revenu.

Joosub a ajouté qu’il restait encore du chemin à parcourir pour l’expansion de la fibre en Afrique du Sud, avec seulement 2,2 millions de foyers actuellement couverts par environ 17 millions de foyers dans le pays.

Selon Joosub, le rôle de Vodacom dans la nouvelle entité consistera principalement à fournir des ressources pour étendre son réseau, Vuma et DFA continuant à travailler sur leurs plans de déploiement.

“Leurs capacités et capacités à cet égard et les équipes et les personnes qu’ils ont derrière [Vuma and DFA’s network] est très différent de ce que Vodacom a aujourd’hui », a déclaré Joosub.

“Nous contribuerons à cette stratégie avec des actifs et des liquidités”, a déclaré Joosub.

Vumatel a été mis sous pression ces derniers mois, des concurrents comme Openserve, MetroFibre et Frogfoot semblant se livrer à une guerre des prix qui laisse derrière lui le fournisseur de fibre dominant.

Plusieurs comparaisons effectuées par MyBroadband ont montré que Vumatel est à la traîne par rapport à ces acteurs majeurs, en particulier avec les forfaits bas de gamme et milieu de gamme.

Il reste à voir comment le rôle de Vodacom dans la stratégie de Vuma influencera son régime de tarification.

Maintenant lis: L’explosion des opérateurs de réseau de fibre en Afrique du Sud

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT