La ville de Louisville parvient à un règlement avec la famille de Breonna Taylor

La ville de Louisville a conclu un accord avec la famille de Breonna Taylor, six mois après avoir été tuée chez elle lors d’une descente policière contre la drogue.

NBC News a confirmé que le règlement s’élève à des millions de dollars et comprendra une liste de réformes policières qui traiteront de la responsabilité des agents et de l’exécution des mandats de perquisition.

Le règlement était le premier signalé par le Louisville Courier-Journal.

La mère de Taylor, Tamika Palmer, a intenté une action en justice fin avril contre trois policiers du département de police du métro de Louisville, les accusant d’avoir indûment causé la mort de sa fille.

L’un des officiers, Brett Hankison, qui tiré 10 coups à l’aveugle dans l’appartement, où pas de drogue ni d’argent ont été trouvés, a été licencié en juin.

L’agent Myles Cosgrove et le Sgt. Jonathan Mattingly ont été mis en congé administratif, avec le détective qui a demandé le mandat.

Aucun des agents impliqués dans l’affaire n’a été inculpé.

L’enquête est menée par le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron. La fusillade fait également l’objet d’une enquête du FBI.

Les agents ont tué Taylor, 26 ans, juste après minuit le 13 mars alors qu’il purgeait un mandat d’arrêt. Mattingly a été touché à la cuisse par le petit ami de Taylor, Kenneth Walker, qui a déclaré qu’il pensait qu’un intrus était entré par effraction dans la maison.

Taylor n’avait pas de casier judiciaire et n’a jamais fait l’objet d’une enquête.

La police exécutait un mandat de perquisition dans le cadre d’une enquête sur la drogue impliquant l’ex-petit ami de Taylor, Jamarcus Glover, un trafiquant de drogue condamné. Il avait indiqué son appartement comme son adresse et l’avait utilisé pour recevoir des colis, ont déclaré les autorités.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.