La synagogue de banlieue parisienne nixe le grand rabbin au milieu de la peur de la violence à Gaza

La synagogue de banlieue parisienne nixe le grand rabbin au milieu de la peur de la violence à Gaza

Au milieu des craintes de violence antisémite lors des manifestations anti-israéliennes à Paris et dans les environs, une synagogue d’une banlieue sud a annulé, pour des raisons non divulguées, un événement mettant en vedette le grand rabbin de la ville. L’événement prévu pour mercredi soir avec le rabbin Michel Gugenheim à la synagogue Yaguel Yaacov à Montrouge a été reporté brusquement des heures avant le début prévu. Le Consistoire, organisation de la communauté juive française responsable des services religieux, a envoyé un courriel à tous les destinataires de sa correspondance pour leur dire que l’événement avait été reporté indéfiniment.
L’annulation intervient alors que le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a annoncé un risque élevé de violence antisémite lors des rassemblements prévus mercredi pour les affrontements meurtriers entre les forces israéliennes et les manifestants près de la frontière israélienne avec Gaza lundi. .
Recevez l’édition quotidienne du Times of Israel par email et ne manquez jamais nos meilleures histoires
Inscription gratuite

Contacté par JTA, un porte-parole du Consistoire et le porte-parole de la communauté juive de Montrouge ont refusé de divulguer toute information concernant la raison de l’annulation.
D’autres événements communautaires sont prévus comme prévu, y compris une conférence donnée par le Président de la Knesset, Yuli Edelstein, mercredi soir, dans un hôtel du centre de Paris organisé par le groupe de coordination des communautés juives françaises du CRIF.
Actuellement, un rassemblement de protestation anti-Israël est prévu pour mercredi soir à la place de la République, qui est située à environ un mile de l’hôtel où l’événement CRIF doit avoir lieu.
Un autre rassemblement est organisé dans la banlieue nord de Stains, par son maire, Azzedine Taibi.
La BNVCA a déclaré dans un communiqué que la communauté juive de Stains a été sévèrement réduite ces dernières années à cause de «l’insécurité, de la violence antisémite et de l’activisme palestinien». Il a également averti que les rassemblements organisés par le maire pourraient déclencher des attaques antisémites dans le pays et au-delà.
En 2014, plus d’une dizaine de synagogues en France ont été la cible de bombes incendiaires ou de coups de feu au milieu d’une vague de protestations à travers Paris à propos des attaques d’Israël contre le Hamas à Gaza. À la synagogue Don Isaac Abravanel à Paris, des dizaines d’hommes juifs ont affronté plus de 100 hommes arabes à l’extérieur du lieu de culte, où des centaines de fidèles ont été assiégés pendant 20 minutes en attendant l’arrivée de la police.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.