La Suède connaît le plus faible nombre de nouveaux cas d’infection par le nouveau coronavirus depuis mars, lorsque la pandémie a explosé en Europe. Malgré l’approche controversée de ne pas être confiné et de près de six mille décès au total, les Suédois ont maintenant l’un des taux de contagion les plus bas et un nombre résiduel de décès.

La moyenne sur sept jours des nouveaux cas dans le pays scandinave il se situe à 108, le niveau le plus bas depuis le 13 mars. Les données de l’agence nationale suédoise de la santé montrent que seulement 1,2% des 120 000 tests de la semaine dernière étaient positifs.

Selon Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, le total cumulé des nouveaux cas sur 14 jours en Suède, il est de 22,2 pour cent mille habitants, contre 64,1 au Portugal, 279 en Espagne, 158,5 en France, 118 en République tchèque, 77 en Belgique et 59 au Royaume-Uni, tous les pays ayant imposé des confinements stricts entre Mars et mai.

À l’heure actuelle, seuls 13 patients atteints de covid-19 sont en soins intensifs dans les hôpitaux suédois et la moyenne de sept jours de décès liés au coronavirus est de zéro.

Le principal épidémiologiste du pays, Andreas Tegnell, soutient que la stratégie, critiquée par beaucoup, était la plus correcte. “En fin de compte, nous verrons quelle différence aura une stratégie plus durable, une stratégie qui peut être maintenue pendant longtemps, au lieu de la stratégie qui signifie confiner, ouvrir et confiner à nouveau”, résume Tegnell, comme le DN l’a déjà signalé.

On a demandé à la population de dix millions d’habitants, plutôt qu’ordonnée, de respecter la distance physique et le télétravail, si possible, ce qui s’est largement produit. Mais les magasins, les bars, les restaurants et les salles de sport sont restés ouverts et le port de masques n’a pas été recommandé jusqu’à présent.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.