La Serbie et le Kosovo mettent fin aux plaques d’immatriculation après la médiation de l’UE

Après l’intervention de l’UE, la Serbie et le Kosovo sont parvenus à un accord pour mettre un terme à un différend sur les plaques d’immatriculation pour le moment. Le désaccord s’est intensifié la semaine dernière. Le Kosovo a posté des unités de police spéciales le long de la frontière pour surveiller les véhicules serbes et la Serbie a piloté des avions de combat et des hélicoptères près de la frontière.

Entre autres choses, l’accord prévoit que le rôle des unités de police kosovares sera repris par les soldats de la paix de l’OTAN. En retour, les Serbes du Kosovo doivent lever leurs barrages aux postes frontières.

La Serbie ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo, déclarée en 2008. De nombreux Serbes de souche vivent dans le nord du Kosovo, et circulent encore souvent dans des voitures avec des plaques d’immatriculation serbes. Cependant, après l’indépendance, le Kosovo a obtenu ses propres plaques d’immatriculation.

Coller l’autocollant

Des tensions entre les pays sont apparues après que le Kosovo a décidé la semaine dernière d’interdire les plaques d’immatriculation serbes. Cela poserait des problèmes à la minorité serbe du Kosovo, mais aussi aux voyageurs en provenance de Serbie. Ils devraient remplacer leur plaque d’immatriculation par des copies temporaires kosovares lors de leur entrée au Kosovo.

Le Kosovo a déclaré qu’il prenait la mesure parce que la Serbie fait de même depuis dix ans. Les unités spéciales de la police à la frontière ont dû faire appliquer la mesure.

Au lieu de remplacer les plaques d’immatriculation, il a désormais été décidé de coller des autocollants sur certaines pièces. Cette mesure restera en vigueur jusqu’à ce qu’une solution définitive soit trouvée acceptable pour les deux parties.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT