La Russie nie avoir soupçonné des astronautes américains de percer un trou sur la station spatiale [Report]

La Russie a réagi mercredi avec colère à un rapport selon lequel elle soupçonne les astronautes américains d'avoir délibérément percé un trou sur la station spatiale internationale, l'une des rares zones de coopération entre les deux pays.


Le trou a été détecté sur l'ISS le mois dernier et a rapidement été scellé, mais la Russie a suggéré qu'il a été foré délibérément.

Le quotidien russe Kommersant a rapporté mercredi qu'une enquête de l'agence spatiale russe était en train d'étudier la possibilité que les astronautes américains aient délibérément percé le trou afin de renvoyer chez eux un collègue malade.

Kommersant a indiqué que ce scénario était examiné «en priorité», citant une source participant à l'enquête.

Mais le vice-Premier ministre Yury Borisov a rejeté le rapport de Kommersant, déclarant qu ’« il est absolument inacceptable de jeter une ombre soit sur nos cosmonautes, soit sur les astronautes américains », a rapporté l’agence de presse officielle RIA Novosti.

Le vice-Premier ministre a déclaré qu'il était «à courte vue et dangereux» de spéculer jusqu'à la publication des conclusions de l'enquête.

Il a également souligné que l'ISS était «un groupe unifié où il n'y a pas de désaccord politique».

L'agence spatiale russe Roscosmos a déclaré à l'AFP qu'elle ne ferait aucun commentaire officiel avant la publication des résultats, qui devrait avoir lieu ce mois-ci.

Les astronautes ont localisé le trou du 30 août dans un engin spatial de fabrication russe amarré à l’ISS après qu’une fuite d’air ait été détectée à bord, et l’ont fermé avec du mastic.

Le chef de l’agence spatiale Dmitri Rogozine a déclaré aux journalistes la semaine dernière que le trou aurait pu être un acte délibéré de sabotage et a laissé entendre que cela aurait pu se produire aussi bien dans l’espace que sur Terre.

Mercredi, Rogozine a écrit sur Facebook que «diffuser des spéculations et des rumeurs sur l’incident sur l’ISS n’aide pas les experts de Roscosmos et vise à saper les relations entre les camarades de l’équipage de la station spatiale».

Mardi, il a déclaré aux journalistes que les premières conclusions montraient que «la situation est beaucoup plus compliquée qu’elle ne l’avait semblé auparavant».

Les équipages de l'ISS sont transportés de et vers la station spatiale du vaisseau spatial russe Soyouz. Le trou a été foré dans une section de Soyouz qui ne sera pas utilisée pour le retour sur Terre.

Tweet

La Russie a réagi mercredi avec colère à un rapport selon lequel elle soupçonne les astronautes américains d'avoir délibérément percé un trou sur la station spatiale internationale, l'une des rares zones de coopération entre les deux pays.

Le trou a été détecté sur l'ISS le mois dernier et a rapidement été scellé, mais la Russie a suggéré qu'il a été foré délibérément.

Le quotidien russe Kommersant a rapporté mercredi qu'une enquête de l'agence spatiale russe était en train d'étudier la possibilité que les astronautes américains aient délibérément percé le trou afin de renvoyer chez eux un collègue malade.

Kommersant a indiqué que ce scénario était examiné «en priorité», citant une source participant à l'enquête.

Mais le vice-Premier ministre Yury Borisov a rejeté le rapport de Kommersant, déclarant qu ’« il est absolument inacceptable de jeter une ombre soit sur nos cosmonautes, soit sur les astronautes américains », a rapporté l’agence de presse officielle RIA Novosti.

Le vice-Premier ministre a déclaré qu'il était «à courte vue et dangereux» de spéculer jusqu'à la publication des conclusions de l'enquête.

Il a également souligné que l'ISS était «un groupe unifié où il n'y a pas de désaccord politique».

L'agence spatiale russe Roscosmos a déclaré à l'AFP qu'elle ne ferait aucun commentaire officiel avant la publication des résultats, qui devrait avoir lieu ce mois-ci.

Les astronautes ont localisé le trou du 30 août dans un engin spatial de fabrication russe amarré à l’ISS après qu’une fuite d’air ait été détectée à bord, et l’ont fermé avec du mastic.

Le chef de l’agence spatiale Dmitri Rogozine a déclaré aux journalistes la semaine dernière que le trou aurait pu être un acte délibéré de sabotage et a laissé entendre que cela aurait pu se produire aussi bien dans l’espace que sur Terre.

Mercredi, Rogozine a écrit sur Facebook que «diffuser des spéculations et des rumeurs sur l’incident sur l’ISS n’aide pas les experts de Roscosmos et vise à saper les relations entre les camarades de l’équipage de la station spatiale».

Mardi, il a déclaré aux journalistes que les premières conclusions montraient que «la situation est beaucoup plus compliquée qu’elle ne l’avait semblé auparavant».

Les équipages de l'ISS sont transportés de et vers la station spatiale du vaisseau spatial russe Soyouz. Le trou a été foré dans une section de Soyouz qui ne sera pas utilisée pour le retour sur Terre.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.