La première ministre néo-zélandaise et son bébé aux nations unies, pour le bonheur des photographes

Après Benazir Bhutto, Jacinda Ardern est la deuxième première ministre à avoir un enfant alors elle est au pouvoir.

Jacinda Ardern au sommet en l’honneur de Nelson Mandela.

La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, une défrayé la chronique lundi 24 septembre en compagnie de son bébé de 3 mois à l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU) à New York, pour le plus grand bonheur des photographes.

La cheffe du gouvernement de 38 ans et le bébé, tétine à la bouche, partenaire principal de son fils, Clarke Gayford, le temps de prononcer son discours lors du sommet en lhonneur de Nelson Mandela. Avant de reprendre le bébé dans les soutiens-gorges, sous l’œil attentif des autres délégués néo-zélandais.

Jacinda Ardern à l’union avec son bébé, Neve, et son compagnon, le 24 septembre 2018.

M. Gayford a publié le badge de l’ONU avec la fillette, qui s’identifie simplement comme «New Zealand First Baby».

Offensive de charme

Mmoi Ardern a fait de son bébé une partie de son offensive de charme aux Etats-Unis, où une maternité combinée à une sensibilité de centre gauche a une personnalité dans le temps du mouvement #MeToo.

Lire aussi:


La Nouvelle-Zélande, fière de son futur «premier bébé»

Interrogée à la télévision sur le programme phare «The Today Show» de la chaîne NBC, elle dit en riant que «Cela a semblé parfois aussi dur» de diriger un pays que de occuper un bébé de 3 mois pendentif un dix-sept heures – le temps ne peut pas rallier New York de la Nouvelle-Zélande.

Avant Mmoi Ardern, la Pakistanaise Benazir Bhutto, cheffe de gouvernement, avait eu en 1990 un bébé alors était était au pouvoir.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.