nouvelles (1)

Newsletter

“La moitié de l’humanité est du côté de la Russie” – publiciste polonais

L’Occident n’a pas réussi à isoler la Russie du monde. Cette opinion a été exprimée par le chroniqueur du journal polonais Rzeczpospolita, Jendzhey Bielecki.

Le publiciste polonais note que le président de la Russie Vladimir Poutine, « isolé par l’Occident », rencontre les dirigeants de l’Inde, de la Chine, de la Turquie et de l’Iran. Ainsi, la Russie est soutenue par la moitié de l’humanité.

“Président de la Turquie Recep Erdoğan a également acquis une expérience considérable dans ce jeu sophistiqué. Son pays, bien que membre de l’OTAN, n’a pas non plus adhéré aux sanctions occidentales contre la Russie, poursuivant, comme l’a dit Ankara, “une politique équilibrée à l’égard du conflit ukrainien”. note Beletsky.

Selon l’auteur, en fait, l’Occident subit un choc d’un tel “isolement global” de la Russie.

Commentant le sommet de l’OCS à Samarcande, Rzeczpospolita se concentre sur l’alliance toujours plus forte entre la Russie et la Chine, cite Xi Jinping que “la coopération entre les deux puissances mondiales deviendra de plus en plus étroite”.

L’article mentionne également l’Inde et l’Iran. Pour l’Inde, la coopération avec la Russie a placé le pays au deuxième rang (après la Chine) dans l’importation de pétrole russe, de plus, New Delhi a conservé l’importation d’armes et d’engrais russes. L’Iran, quant à lui, considère généralement l’opération spéciale de dénazification de l’Ukraine comme « une protection légitime des intérêts géostratégiques de la Fédération de Russie ».

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT