La mère écossaise enceinte a le cœur brisé en tant que fille, âgée de 5 ans, diagnostiquée avec une leucémie plusieurs semaines avant Noël après avoir dit à sa maman: "Mes jambes ne fonctionnent plus"

Une maman écossaise DEVASTATED a révélé comment on avait diagnostiqué sa leucémie chez sa jeune fille quelques semaines à peine après Noël après s'être plaint d'une jambe douloureuse.

Karla Jamieson, une femme enceinte de 27 ans, a parlé de son cauchemar après que sa fille Amelia, âgée de cinq ans, lui ait dit: "Maman, mes jambes ne fonctionnent plus."

  Karla et Christopher avec leurs enfants
Karla et Christopher avec leurs enfants

La jeune fille de Hamilton a été transportée d'urgence à l'hôpital avec des paupières gonflées et des douleurs dans les jambes.

La vie des parents Karla et Christopher a été bouleversée lorsque les médecins ont découvert par la suite qu'elle souffrait de leucémie lymphoblastique aiguë après trois visites à l'hôpital.

Amelia a maintenant la perspective de passer le jour de Noël à l'hôpital, tandis que Karla doit donner naissance à son cinquième enfant le 20 décembre.

Karla a déclaré au Scottish Sun Online: "Amelia avait des symptômes pendant des semaines.

"Elle a commencé par se plaindre d'avoir mal aux jambes mais nous pensions que c'était parce qu'elle avait commencé l'école et qu'elle essayait de s'en sortir.

  Amelia sourit à l'hôpital malgré le diagnostic de leucémie
Amelia sourit à l'hôpital malgré le diagnostic de leucémie

"Mais elle avait des sueurs nocturnes, avait des températures élevées et ses yeux brillaient très fort.

"Elle avait jauni et ne pouvait plus marcher correctement.

"Je me souviens qu'elle m'ait dit, 'maman, mes jambes ne fonctionnent plus'.

"Nous l'avons emmenée chez A & E et le médecin a déclaré qu'ils devraient écarter le pire scénario possible, à savoir un cancer.

"Nous l'avons emmenée au Wishaw General où on nous a finalement dit qu'elle était atteinte de leucémie.

"Elle a commencé la chimiothérapie lundi et elle a déjà subi des tests de la moelle osseuse et de la chimiothérapie dans la colonne vertébrale afin qu'elle puisse atteindre son cerveau et essayer de s'assurer dès le départ que cela ne s'est pas et ne se propage pas.

  Amelia, deuxième à partir de la droite, avec ses frères et soeurs Ava, Aaron et Arianna
Amelia, deuxième à partir de la droite, avec ses frères et soeurs Ava, Aaron et Arianna

"Ce fut un choc énorme parce que nous pensions seulement qu'elle avait mal à la jambe et que ce n'était pas nécessairement quelque chose que l'on associerait aux symptômes du cancer.

"Notre médecin généraliste nous a dit qu’il s’agissait initialement d’une infection oculaire. Elle a donc reçu une crème pour les yeux et nous a été renvoyée à la maison.

"La semaine suivante, sa bouche s’est brisée en cloques et quand nous sommes allés chez le médecin, ils nous ont dit que ce n’était pas des boutons de fièvre. Nous devions donc la conduire de nouveau au généraliste.

"Le médecin a dit qu'il s'agissait d'une infection virale. J'ai persisté et je suis resté en dehors des heures qui nous ont renvoyés à la maison.

"Je devenais vraiment fâché parce que je voulais juste être pris au sérieux et il ne semblait pas que quelqu'un le fasse.

"Cela ne fait qu'un peu plus d'une semaine et la vie a déjà été bouleversée."

Karla et son partenaire l'entraîneur de foot, Christopher Mackie, âgé de 33 ans, attendent un autre bébé qui doit être livré par césarienne le 20 décembre.

Mais le couple au cœur brisé devait déjà annoncer la nouvelle à leurs trois autres enfants, Ava, sept ans, Aaron, six ans et Arianna, une, que Noël ne serait pas pareil cette année.

Elle a ajouté: "Mon nouveau bébé doit être sectionné le 20 décembre et, comme Amelia restera à l'hôpital pendant plusieurs semaines, tout doit être transféré dans le sud pour se préparer à la naissance dans le même hôpital.

  Christopher et Karla ont été abandonnés
Christopher et Karla ont été abandonnés

"Je suis dévasté par le fait que je dois être séparé de mes autres enfants le matin de Noël.

"Je ne peux vraiment pas y croire. La semaine dernière, nous avions prévu Noël avec notre nouveau bébé et maintenant tout a changé.

"Amelia ne sera pas à la maison avant longtemps, alors nous serons là le jour de Noël."

La courageuse Amelia a parfois lutté contre sa maladie, mais Karla a été fière de son petit.

La maladie et la perte de cheveux sont des effets secondaires de cette maladie horrible – mais maman Karla n'a pas encore pu se résoudre à dire à Amelia de se préparer à perdre ses cheveux.


Moment adorable Un patient atteint du cancer Paisley éclate en sanglots en apprenant qu’il va devenir papa après avoir appris que son traitement le rendrait stérile.


Elle a déclaré: "Amelia a été traumatisée au début et ne s’occupait pas bien de tout le monde. Elle ne sait pas pourquoi tout cela se passe et nous ne voulons pas lui en dire plus.

«C’est déchirant. J’ai peur de ce que l’avenir nous réserve. C’est un jeu d’attente en ce moment pour voir comment son corps réagit – il n’ya aucune garantie, aucune certitude.

"C’est un souci constant, car elle est vraiment incapable de marcher. Elle est alitée au point d’être emmenée aux toilettes."

"Elle est passée d'une petite fille heureuse, saine et active. Mais maintenant, elle n'est plus elle-même et elle est souvent debout toute la nuit à pleurer parce qu'elle ne comprend pas encore tout."

Elle a ajouté: "Je ne lui ai pas encore dit que ses cheveux vont commencer à se détacher. Je ne sais pas comment lui annoncer cette nouvelle.

"Je fais des traitements de remplacement capillaire pour les patients atteints de cancer et d'alopécie.

"Passer de cela à traiter avec ma fille est incroyablement décourageant.

"Cela me touche personnellement maintenant, ce qui est étrange. C'est un travail vraiment gratifiant, mais c'est maintenant devenu un cauchemar auquel je dois faire face car c'est tellement proche de chez moi."

Une page de collecte de fonds a été créée par un client de Karla et a déjà permis de collecter plus de 4 000 £ sur un objectif de 1 000 £.

Et Karla a remercié toutes les personnes qui ont déjà fait un don, en expliquant que la générosité a laissé la famille "débordée".

Elle a déclaré: "Nous ne pouvons pas croire à quel point tout le monde a apporté son soutien.

"Nous sommes vraiment submergés par la gentillesse des gens."

Vous pouvez faire un don ici.

Gemma, Jane et Ray révèlent leur décision de se joindre à la campagne contre le cancer Brave the Shave Macmillan


Nous payons pour vos histoires et vidéos! Avez-vous une histoire ou une vidéo pour The Scottish Sun? Envoyez-nous un courriel à scoop@thesun.co.uk ou appelez le 0141 420 5200


.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.