La lourde peine d'un anti-Linky pour avoir barricadé son pion

Ambre Deharo

Publié le 10/11/2018 à 10h12

GARO / Phanie / AFP
À Foix, le tribunal civil a condamné un homme à payer une amende de plusieurs milliers d’euros à Enedis pour avoir barricadé plusieurs mètres de Linky. Les anti-Linky poursuivent leur combat contre Enedis. Parfois, avoir à admettre l'échec. Vendredi, un opposant au nouveau compteur intelligent a été condamné par le tribunal civil de Foix, en Ariège, pour ses actions contre Enedis, rapporte la Dépêche du Midi. Le tribunal a demandé à Gérard Yon de verser 2 300 euros au responsable du réseau électrique français pour les dommages matériels qu'il aurait causés à l'entreprise. En avril 2017, Gérard Yon, retraité et cofondateur du collectif anti-Linky "Touche pas à mon compteur 09", avait barricadé plusieurs compteurs d'électricité dans quatre maisons de la ville de Lavelanet, afin d'empêcher l'installation de nouveaux Linky. compteurs. Une initiative qu'il avait menée avec l'accord des propriétaires des lieux. ⋙ Lire aussi Le compteur Linky augmente-t-il vos factures d'électricité? Après sa condamnation, l'homme a vite réagi en exprimant sa colère contre la justice et Enedis. "Nous ne nous arrêterons pas là, c'est un déni de justice", a-t-il déclaré dans des déclarations rapportées par le quotidien régional. "C’est un scandale absolu, sans précédent, je suis scandalisé par les mensonges de cette affaire, j’ai été traité comme un criminel alors que je remplissais ce que l’Etat et Enedis ne font pas", at-il déclaré. également indigné. Pour un pourvoi en cassation? Aujourd'hui, Gérard Yon et son avocat envisagent de faire appel. "C'est une question sensible et politique. Cette décision vaut ce qu'elle vaut. Elle a été prise par un petit tribunal local", déclare Adeline Parant de la Dépêche du Midi. "Aucun recours n'est possible, mais nous étudions un éventuel pourvoi en cassation", confirme-t-elle. Lire aussi Loiret: Un compteur Linky provoque un incendie revers dans leur guerre contre le manager. Début octobre 2018, la cour administrative d'appel de Nantes avait rejeté le recours formé par deux communes bretonnes ayant décidé d'interdire partiellement le déploiement des compteurs Linky sur leur territoire.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.