La liste des insulaires revient à la normale avec les retours de COVID

Tous les sports fonctionnent comme un fou de 20 ans en ce moment, mais avec la LNH, on a parfois l’impression que le moteur risque de s’éteindre.

À titre d’exemple, un texto environ deux heures avant le jeu de la rondelle entre les Islanders et les Sabres jeudi soir.

Il disait : « Cal Clutterbuck, Matt Martin, Zach Parise et Robin Salo ont été retirés de la liste COVID-19 de l’équipe. Sebastian Aho a été placé dans le protocole COVID-19. Cole Bardreau, Austin Czarnik et Michael Dal Colle ont été rappelés de l’équipe de taxis de l’équipe. Grant Hutton a été rappelé de Bridgeport. Kyle Palmieri (bas du corps) a été placé sur la liste IR de l’équipe (rétro 16 décembre).

Vous avez tout ça ?

Tout bien considéré, l’annonce a placé les Islanders dans une meilleure position, du point de vue de la liste, qu’ils ne l’étaient au début de la journée. Cela signifiait qu’ils jouaient contre les Sabres, ne manquant que Brock Nelson, Anthony Beauvillier, Oliver Wahlstrom, Ryan Pulock et Aho. Et dans la LNH en ce moment, ne jouer que cinq partants et devant une foule nombreuse est un luxe que tout le monde n’a pas.

L’aile droite des Islanders Cal Clutterbuck (15) célèbre son but contre les Bruins avec l’aile gauche Matt Martin.
Brad Penner/USA AUJOURD’HUI Sports

On a demandé à l’entraîneur Barry Trotz plus tôt dans la journée si c’était un soulagement de jouer avec plus de membres de son alignement qu’il n’aurait pu le prévoir il y a quelques jours.

“C’est le cas”, a déclaré Trotz. « Surtout parce que beaucoup de gars qui faisaient partie de notre équipe étaient plus du côté des pénaltys. Nous sommes devenus assez maigres là-bas assez rapidement. Et les gars qui seront de retour, cela fait partie de leurs responsabilités. Ça va un peu mieux, mais en même temps, on s’habitue au temps de jeu et à déterminer notre alignement, semble-t-il, ces derniers temps.

Aho est le 16e insulaire à entrer dans les protocoles COVID-19 cette année. Les Islanders ont disputé une semaine de matchs avec une formation méconnaissable grâce à une épidémie avant que la ligue n’intervienne pour reporter les compétitions.

Tout le monde – ou c’est-à-dire tout le monde au sud de la frontière canadienne – a reçu mercredi une bouée de sauvetage avec l’annonce que les joueurs pourraient quitter le protocole cinq jours après un test positif en testant négatif, en ne présentant aucun symptôme, en portant un masque autour des autres et en obtenant l’autorisation de autorités sanitaires locales.

C’est ainsi que Clutterbuck et Parise ont été autorisés à entrer sur la glace jeudi, et sans qu’aucun changement ne vienne empêcher les joueurs asymptomatiques d’être testés, ce changement est essentiel pour que la ligue se penche sur la question toujours présente de « Et le Canada ? » de côté.

« Tout ce qui ramènera nos gars plus rapidement », a déclaré Adam Pelech, qui était en protocole depuis 10 jours plus tôt cette année, avant le match. “Certainement génial.”

.

Previous

Le prince Andrew “ne pourra jamais retourner dans le monde royal” après une affaire d’agression”: rapport

Biden pousse Poutine à la désescalade de l’Ukraine lors du deuxième appel ce mois-ci

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.