nouvelles (1)

Newsletter

La fréquentation des sept premières semaines de Frauen Bundesliga dépasse toute la saison précédente

L’héritage du succès de l’Euro féminin de l’UEFA 2022 continue de se faire sentir dans toute l’Europe alors que la Fédération allemande de football (DFB) a annoncé aujourd’hui que les chiffres de fréquentation cumulés pour les sept premières journées de la Frauen Bundesliga ont déjà dépassé ceux de toute la saison précédente.

Avec moins d’un tiers de la saison jouée, un total de 119 286 spectateurs ont traversé les tourniquets à travers le pays, ce qui est déjà plus que les 108 483 fans qui ont assisté aux matches de l’ensemble de la campagne précédente lorsque 22 tours de matches ont été joués, un total de 132 jeux. Auparavant, le record d’une saison de Frauen Bundesliga était établi lors de la saison 2017/18 lorsqu’un total de 111 717 spectateurs assistaient aux matchs tout au long de la saison, ce qui a maintenant également été dépassé.

En 2017/18, la fréquentation moyenne des matches de Frauen Bundesliga au cours de la saison était de 846, légèrement supérieure à la moyenne de 804 de la saison dernière. Déjà dans cette campagne, cette moyenne moyenne record a plus que triplé pour atteindre 2 840 par match. C’est proche de la fréquentation moyenne record de la Super League féminine anglaise de 3072 établie lors de la saison pré-pandémique de 2019/20.

L’une des raisons de cette forte augmentation est la prévalence accrue des meilleurs matchs joués dans les principaux stades du club. Le premier match de la saison entre l’Eintracht Frauen et le FC Bayern Munich, les équipes classées deuxième et troisième, a attiré une foule record de 23 200 spectateurs au Deutchse Bank Park de Francfort, d’une capacité de 51 500 places.

Cela a presque été égalé il y a deux semaines lorsque le leader de la ligue, le VfL Wolfsburg, a accueilli le FC Bayern dans la principale Volkswagen Arena d’une capacité de 30 000 places. 21 287 ont assisté au match qui était un nouveau record de la ligue à domicile pour les champions en titre. Le TSG Hoffenheim, quatrième, a également établi un nouveau record lorsque 7 109 fans ont vu leur match à domicile contre Wolfsburg dans leur PreZero Arena de 30 150 places.

Des records de club ont également été établis plus loin dans la ligue cette saison. Le Werder Brême, proche du bas de la ligue, a attiré 2 700 pour la visite de Wolfsburg et ce week-end, le SC Freiburg en milieu de tableau a attiré 6 273 dans son Dreisamstadion pour la visite du Bayern.

Ce regain d’intérêt se reflète en Angleterre, la patrie des nouveaux champions d’Europe. Les foules ont augmenté tout au long de la ligue, chaque club comptant en moyenne plus de 1 000 joueurs jusqu’à présent cette saison. Arsenal compte en moyenne 18 198 spectateurs après ses trois premiers matchs à domicile cette saison, gonflés par une nouvelle foule record de la ligue anglaise de 47 367 qui ont assisté à leur Derby du nord de Londres contre Tottenham Hotspur à l’Emirates Stadium d’une capacité de 60 704 personnes. Cette moyenne pourrait être maintenue car Arsenal jouera encore deux matches de championnat sur le terrain cette saison et a déjà vendu 30 000 billets pour le match contre Manchester United en décembre.

Les deux clubs de Manchester ont jusqu’à présent disputé tous leurs matchs dans les plus petits stades de leurs clubs féminins, mais Manchester City compte néanmoins en moyenne 3278 spectateurs dans son Academy Stadium, soit une augmentation de plus de 50% par rapport aux 1197 qu’ils ont enregistrés en 2021/22. Manchester United affiche jusqu’à présent une moyenne de 5 062 par match au Leigh Sports Village, contre 3 567 la saison dernière. La fréquentation moyenne de Chelsea, championne de la ligue, de 3 873 personnes, est également en hausse par rapport à 3 067 lors de la campagne précédente.

La fréquentation moyenne en France, patrie du club champion d’Europe, l’Olympique Lyonnais, reste plus modeste. Depuis ce week-end, 25 862 spectateurs ont regardé les 42 matchs jusqu’à présent cette saison, soit une moyenne de 616 dans la ligue.

Avec la fermeture de l’élite de la plupart des saisons masculines à travers le monde pour faciliter la Coupe du monde d’hiver au Qatar, l’opportunité est là pour de nombreuses autres équipes européennes jouer leurs matchs féminins dans le stade principal du club. Sur la base des preuves jusqu’à présent cette saison en provenance d’Angleterre et d’Allemagne, on espère que cette opportunité sera saisie pour pousser le jeu féminin vers des sommets encore plus élevés.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT