nouvelles (1)

Newsletter

La France va forcer EDF à prendre 8,4 milliards d’euros avec un plafond de facture énergétique | EDF Énergie

Le gouvernement français obligera EDF, le géant national de l’énergie, à subir un coup financier de 8,4 milliards d’euros (7 milliards de livres sterling) pour protéger les ménages de la flambée des coûts de l’énergie en limitant les hausses de factures à 4 % cette année.

L’entreprise a perdu un cinquième de sa valeur marchande vendredi après que le gouvernement français a annoncé son intention de limiter la hausse des factures d’énergie, qui oblige notamment EDF à vendre l’électricité produite par son parc de réacteurs nucléaires à des fournisseurs domestiques rivaux à un prix bien inférieur au marché record actuel. des prix.

Cette décision souligne la pression exercée sur les gouvernements à travers l’Europe pour aider les ménages pressés par la crise du coût de la vie. Le chancelier britannique, Rishi Sunak, a été accusé d’être “porté disparu” en raison de la flambée des factures d’énergie. Il a été en pourparlers avec des députés et des entreprises pour convenir d’un ensemble de mesures visant à atténuer le coup de la crise énergétique nationale, mais aucune décision n’a été prise.

En Espagne, le gouvernement a introduit une taxe exceptionnelle sur les producteurs d’électricité et les producteurs de gaz qui sont en mesure de profiter des niveaux record du marché pour aider à maintenir les factures d’énergie des ménages à un faible niveau. En Allemagne, le gouvernement a réduit une surtaxe sur les factures utilisées pour soutenir les programmes d’énergie renouvelable, qui recevront à la place des subventions supplémentaires de l’État provenant de taxes sur le carbone plus élevées.

EDF a également déclaré aux investisseurs que sa production d’électricité nucléaire pour l’année à venir serait inférieure d’environ 10 % aux prévisions initiales en raison de problèmes techniques sur une poignée de ses réacteurs nucléaires.

Le gouvernement français, qui a fait face à de vives protestations publiques contre la hausse des prix du carburant en 2018, a déjà réduit certaines taxes sur l’électricité pour aider à ralentir la hausse des factures énergétiques des ménages, pour un coût estimé à 8 milliards d’euros pour l’État.

Les gouvernements de toute l’Europe sont sous pression pour intervenir sur le marché de l’énergie afin de protéger les ménages contre une flambée sans précédent des prix du marché de gros, entraînée par une crise mondiale de l’approvisionnement en gaz qui a propulsé les marchés à des niveaux sans précédent.

Dans le cadre des nouvelles mesures du gouvernement français, il a maintenu un plafond serré sur le prix réglementé qu’EDF est autorisé à facturer pour son électricité nucléaire, qui passera à 46,2 € par mégawattheure, contre 42 €/MWh, malgré une augmentation record de prix du marché de l’électricité en Europe au cours des derniers mois.

EDF a déclaré que le plan pourrait affecter son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement entre 7,7 milliards d’euros et 8,4 milliards d’euros sur la base des prix du marché en décembre et janvier. Barbara Pompili, ministre française de l’environnement, a déclaré que le gouvernement prévoyait d’aider EDF à résister au coup, mais n’a fourni aucun détail à ce sujet.

Le géant de l’énergie nucléaire a également déclaré aux investisseurs que ses réacteurs produiraient moins d’électricité que prévu cette année. Cela est dû à une série de pannes dans cinq de ses centrales nucléaires qui nécessiteront des temps d’arrêt pour entreprendre des travaux de maintenance. EDF estime qu’elle produira 300 à 330 térawattheures cette année, contre 330 à 360 TWh auparavant.

Le cours de l’action de la société a chuté de 10,35 € jeudi à près de 7,92 € vendredi matin.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT