La France s’apprête à expulser 231 étrangers après la décapitation d’un professeur – source

| |

Avertissement: cet article contient des détails susceptibles de déranger certaines personnes.

L’adolescent qui a décapité un enseignant à l’extérieur de l’école dans une banlieue parisienne où il enseignait s’était approché des élèves dans la rue et leur avait demandé de désigner sa victime, a déclaré le procureur antiterroriste Jean-François Ricard.

Une photographie du corps de l’enseignant, accompagnée d’un message de revendication de responsabilité publié sur Twitter, a été découverte sur le téléphone de l’assaillant, retrouvée près de son corps. Ricard a déclaré que le compte Twitter appartenait à l’attaquant.

Le message a été supprimé rapidement par Twitter, qui a déclaré qu’il avait suspendu le compte parce qu’il violait la politique de l’entreprise. L’enseignant tué a depuis été identifié comme étant Samuel Paty, qui avait montré à ses élèves des dessins animés du prophète Mahomet dans une classe sur la liberté d’expression, mettant en colère plusieurs parents musulmans.

Les musulmans croient que toute représentation du prophète est blasphématoire.

«Je veux partager avec vous mon indignation totale. La laïcité, colonne vertébrale de la République française, a été visée dans cet acte ignoble», a déclaré le Premier ministre Jean Castex.

Pendant ce temps, la France se prépare à expulser 231 étrangers sur une liste de surveillance du gouvernement pour des croyances religieuses extrémistes présumées, a déclaré dimanche une source d’un syndicat de police (heure locale).

Previous

J’en ai assez avec Covid: la fatigue s’installe

L’Indonésie signale 4 105 nouvelles infections à coronavirus, 80 …

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.