La France rend les anges de marbre volés à l’église d’Italie en 1989

| |

  • CARABINIERS POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL VIA AP

    Deux statues d’anges en marbre sont visibles sur cette image non datée. Un collectionneur d’art britannique qui a acheté une paire d’anges en marbre du XVIIe siècle dans un magasin d’antiquités napolitaine il y a deux décennies et les avait chez lui en France a rendu les « putti » à la police de l’art italienne après avoir appris qu’ils avaient été volés dans une église. Dans un communiqué publié mardi 19 octobre, la police italienne de l’art des carabiniers a déclaré que le collectionneur anonyme avait tenté de revendre les anges dans un magasin d’antiquités à Avignon, en France, avant son déménagement prévu de la France au Portugal lorsque la police française de l’art les a identifiés comme de possibles objets volés. .

  • CARABINIERS POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL VIA AP

    Deux statues d’anges en marbre sont visibles sur cette image non datée. Un collectionneur d’art britannique qui a acheté une paire d’anges en marbre du XVIIe siècle dans un magasin d’antiquités napolitaine il y a deux décennies et les avait chez lui en France a rendu les « putti » à la police de l’art italienne après avoir appris qu’ils avaient été volés dans une église. Dans un communiqué publié mardi 19 octobre, la police d’art des carabiniers italiens a déclaré que le collectionneur anonyme avait tenté de revendre les anges dans un magasin d’antiquités à Avignon, en France, avant son déménagement prévu de la France au Portugal lorsque la police d’art française les a identifiés comme de possibles objets volés. .

ROME >> Un collectionneur d’art britannique qui a acheté une paire d’anges en marbre du XVIIe siècle dans un magasin d’antiquités napolitaine il y a deux décennies a rendu les « putti » ailés à la police de l’art italienne après avoir appris qu’ils avaient été volés dans une église.

La police d’art des carabiniers italiens a déclaré que le collectionneur anonyme avait tenté de revendre les anges dans un magasin d’antiquités à Avignon, en France, avant son déménagement prévu de la France au Portugal lorsque la police d’art française les a signalés comme des objets potentiellement volés.

La police italienne de l’art a déclaré mardi que les anges, décorés de feuilles de vigne et de fruits stratégiquement placés, avaient été volés dans l’église Saint-Sébastien de Guardia Sanframondi, au nord-est de Naples, le 13 décembre 1989. La police a déclaré que le collectionneur ignorait l’origine des anges et a proposé de les rendre sans aucun combat juridique.

Ils ont été officiellement remis mardi à l’Italie lors d’une cérémonie à l’ambassade de France.

Dans un communiqué, les carabiniers ont noté que les églises de la région avaient fait l’objet de nombreux vols après que le tremblement de terre d’Irpinia en 1980 a rasé d’énormes pans du sud de l’Italie.

La police a noté qu’un autre groupe d’anges, également signalé comme volé dans la base de données des carabiniers, avait récemment été restitué à une autre église Guardia Sanframondi après avoir été localisé dans un magasin d’antiquités de Milan et reconnu par le pasteur de l’église.

Previous

La hausse des prix de la viande et d’autres produits d’épicerie impose un fardeau financier aux familles du Dakota du Sud

Grapperhaus vient avec des mesures pour l’avocat de l’État après une fraude | Intérieur

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.