La FDA découvre des traces de cancérigène potentiel dans les médicaments populaires contre les brûlures d'estomac

0
33

Des niveaux bas de substance cancérigène potentielle pourraient se cacher dans les médicaments contre les brûlures d’estomac de tous les jours, y compris le Zantac, ont annoncé vendredi des autorités sanitaires américaines.

Le produit chimique, la N-nitrosodiméthylamine, ou NDMA, a été détecté dans certains médicaments à base de ranitidine, couramment utilisés pour traiter les ulcères et l’indigestion.

Selon une déclaration de la Food and Drug Administration, des tests de laboratoire ont déterminé que la NDMA est un «cancérigène probable pour l'homme», ce qui signifie qu'elle pourrait provoquer un cancer.

On ne sait pas encore comment la contamination s’est produite. Cependant, la FDA a déclaré que le produit chimique "est un contaminant environnemental connu et se trouve dans l'eau et les aliments, y compris les viandes, les produits laitiers et les légumes".

Pour le moment, l'agence ne demande pas au public de se débarrasser des pilules contre les brûlures d'estomac, mais a indiqué que les personnes prenant de la ranitidine pourraient envisager l'utilisation d'autres médicaments approuvés sur le marché.

Les inhibiteurs de la pompe à protons tels que Prevacid, Prilosec et Nexium, qui sont un type différent de médicaments pour le traitement des brûlures d’estomac, ne figurent pas dans la notice de la FDA.

L'agence a déclaré qu'elle "évaluait si les faibles niveaux de NDMA dans la ranitidine posait un risque pour les patients", et partagera cette information dès qu'elle sera disponible.

La NDMA a également été liée à des dizaines de rappels médicaments contre l'hypertension artérielle prescrits au cours de la dernière année, y compris le valsartan, largement utilisé pour traiter l'hypertension. Les responsables de la santé ont décidé de ces rappels après avoir constaté que les concentrations de NDMA dans les médicaments fabriqués en Chine étaient dangereusement élevées.

La FDA continue à enquêter sur la question.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.