La famille du lutteur iranien assassiné Navid Afkari battue et arrêtée

| |

L’IranLe régime de Navid a intensifié samedi sa persécution de la famille du champion de lutte assassiné, Navid Afkari, dont les membres de la famille ont été brutalisés et arrêtés dans la ville de Shiraz pour avoir protesté contre l’emprisonnement injustifié des frères de Navid, Vahid et Habib.

Le frère de Navid, Saeed, a tweeté : « Deux policières ont battu ma mère de sorte que sa tête a été heurtée sur l’asphalte. 20 personnes battent Navid, 5 personnes [beat] Elham et 2 personnes [beat] ma mère, qui est une femme de 55 ans. Vous donnez un sens au mot saleté, lâches.

Le régime clérical exécuté le champion gréco-romain lutteur Navid Afkari en septembre 2020 pour son rôle dans les manifestations de 2018 contre la détérioration de la situation économique en République islamique.

Saeed a écrit : « Aujourd’hui… ma famille et certains membres de ma famille se sont rassemblés devant la prison d’Adelabad pour protester contre les 280 jours d’isolement de mes frères. Des agents en civil ont sévèrement battu ma mère, ma sœur, mon père, mes tantes et d’autres. Ils ont confisqué les téléphones portables, arrêté ma sœur et l’une des femmes et les ont relâchés une heure plus tard.

Vahid et Habib ont participé à des manifestations contre la corruption politique et économique du régime iranien en 2018. Pour leurs manifestations pacifiques, l’Iran a condamné Vahid à 54 ans et six mois d’emprisonnement et Habib à 27 ans et trois mois, ainsi qu’à 74 coups de fouet chacun. Les deux frères ont enduré la torture et l’isolement en prison.

Saeed a déclaré sur Twitter à propos de l’attaque de samedi contre sa famille : « Mon père a protégé Elham. Certains policiers ont emmené mon père et cinq policières au tchador ont sauté sur Elham et l’ont menottée, l’ont traînée au sol et l’ont emmenée dans la camionnette. Le cou et les mains d’Elham sont blessés. Ma mère et mes tantes ont également été sévèrement battues.

La semaine dernière, Elham a exhorté ses abonnés sur Instagram à boycotter l’élection présidentielle de la République islamique d’Iran et a écrit que Navid avait refusé de voter en 2013. De nombreux Iraniens à l’extérieur et à l’intérieur de la République islamique d’Iran ont lancé une campagne pour boycotter l’élection du 18 juin parce qu’elle est antidémocratique et le guide suprême du régime iranien Ali Khamenei a sélectionné les candidats.

Sheina Vojoudi, une dissidente iranienne qui a fui la République islamique d’Iran en raison de la répression, a déclaré samedi au Jerusalem Post : « Le régime a lâchement assassiné Navid pour retirer son nom de l’histoire, mais il est devenu un héros dont le nom ne mourra jamais. Le monde entier doit soutenir et protéger la famille de Navid et sauver ses frères. Vahid et Habib sont innocents mais ils sont toujours en prison et sous la torture.

Elle a ajouté que la situation des Afkaris témoigne fortement de la tyrannie et de la cruauté de la République islamique d’Iran. Navid a été assassiné en silence, au milieu de la nuit. Du président du pays le plus puissant aux braves athlètes du monde entier, c’est devenu sa voix et c’est exactement ce qui a effrayé le régime à mort. Quiconque se bat pour l’humanité doit aussi se battre pour la famille innocente de Navid.

Previous

Deux cas de Monkeypox découverts au Royaume-Uni

Digvijay déclenche la tempête avec des remarques sur l’article 370 | Inde Nouvelles

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.