Home » La famille de Gand a été infectée par le varian sud-africain …

La famille de Gand a été infectée par le varian sud-africain …

by Nouvelles

La variante sud-africaine du virus corona a fait surface dans une famille de quatre personnes de Gand. Toute la famille a été infectée en Afrique du Sud et a été testée positive après son retour à Gand. Le maire Mathias De Clercq (Open VLD) appelle les Gentenaars à suivre strictement les règles de quarantaine après un voyage.

Les échantillons avec la mutation sud-africaine du coronavirus qui se sont manifestés dans des échantillons à l’UZ Gent proviennent d’une famille gantoise de quatre personnes. La famille s’était rendue en Afrique du Sud pendant les vacances de Noël et avait été testée positive à leur retour.

Ceci est confirmé par le cabinet du maire de Gand Mathias De Clercq. La famille n’a montré aucun symptôme à son retour d’Afrique du Sud, mais a été immédiatement mise en quarantaine. Ils se sont fait tester le septième jour après leur retour. Toute la famille a été testée positive.

En isolement

Selon les règles, ils auraient dû être testés le premier jour après leur retour, mais cela ne s’est pas produit. Après le test positif du septième jour, la famille de Gand est allée en isolement, un pas de plus que la quarantaine.

Après être restée à la maison pendant encore sept jours sans symptômes et sans contacts, la famille a été autorisée à sortir de l’isolement. Cela s’est produit sans nouveau test corona. C’est conforme aux règles, si quelqu’un ne présente aucun symptôme pendant au moins trois jours.

Relâchez les rênes

«Nous avons la confirmation du médecin généraliste que la famille s’est strictement conformée à la quarantaine et à l’isolement. Le virus ne s’est probablement plus propagé ”, a déclaré le maire De Clercq. Il n’y a pas d’autres rapports sur la variante sud-africaine la plus dangereuse du virus à Gand pour le moment.

Le maire de Gand souligne l’importance de la quarantaine et des tests obligatoires pour ceux qui reviennent d’un voyage. «Il est important que les règles soient correctement suivies», déclare De Clercq. «Les chiffres à Gand ne diminuent plus et augmentent même légèrement. Ce n’est pas le moment de relâcher les rênes.

Le début des campagnes de vaccination donne de l’espoir. «C’est bon pour le moral. Mais nous n’en sommes pas encore là », déclare De Clercq.

Appeler

Dans l’intervalle, les services de la ville de Gand ont commencé à appeler les Gentenaars qui sont revenus de l’étranger. Les listes de noms des rapatriés ont été adoptées pour la première fois cette semaine.

A Gand, tous les noms de la liste sont contactés. Un service municipal essaie d’appeler les gens un par un. «Tout le monde obtient à nouveau des informations claires sur les règles», déclare le porte-parole de De Clercq. “Un premier test le premier jour, un deuxième le septième jour et entre-temps en quarantaine.”

Les personnes qui ne peuvent être jointes par téléphone peuvent recevoir une visite à domicile d’une équipe corona de la ville de Gand. “ Ce n’est que lorsqu’il y a des signaux indiquant que quelqu’un ne veut pas ou ne peut pas suivre la quarantaine, que nous allons un peu plus loin et que la police est appelée.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.