Home » La F1 confirme le plan de course obligatoire du vendredi pour les jeunes pilotes

La F1 confirme le plan de course obligatoire du vendredi pour les jeunes pilotes

by Nouvelles

Les équipes ont longtemps eu l’occasion de faire courir des pilotes juniors le vendredi, mais seules quelques-unes l’ont utilisé, avec Williams et Alfa Romeo parmi les habitués.

Lire aussi :

Il n’a pas encore été déterminé combien de week-ends les équipes devront courir une recrue l’année prochaine, mais une complication est qu’il devra être harmonisé avec le programme de sprint, car pour de tels événements FP1 est la seule chance pour les pilotes de course de courir avant de se qualifier.

“La course du vendredi arrive”, a déclaré Brawn. “Vendredi, chaque équipe devra courir FP1 avec une recrue. Et nous faisons très attention à la façon dont nous définissons une recrue. Attendons de voir comment nous la définissons.

“Je pense que c’est l’année prochaine qu’ils devront faire courir un jeune pilote un vendredi, chaque équipe un certain nombre d’occasions.”

Interrogé sur le manque de sièges de course pour que ces pilotes puissent progresser, Brawn a ajouté: “Regardez qui nous avons vu entrer, nous avons vu George [Russell] entre, Charles [Leclerc] entre, Max [Verstappen] entrer, nous avons vu d’autres chauffeurs entrer.

“Il y a donc une opportunité là-bas. C’est formidable d’essayer d’aider, mais je ne pense pas que nous manquions de jeunes pilotes pour entrer en F1.”

Plusieurs équipes n’ont pas de programmes de jeunes pilotes actifs, notamment McLaren, et devront donc maintenant commencer une recherche de candidats appropriés.

“Nous avons été très favorables à la mise en place de séances obligatoires lors des tests d’après-saison, ou même pendant la saison lors des séances d’essais permettant aux recrues de faire des séances officielles”, a déclaré le patron de McLaren, Andreas Seidl.

“Il est très difficile pour les recrues de nos jours avec tous les tests limités d’obtenir du temps de siège. Nous en sommes donc très satisfaits, et nous sommes également en faveur de promouvoir cela encore plus. C’est la discussion que nous avons avec les autres équipes , FIA et F1 à l’avenir.

“Je suppose que nous cherchons à savoir à qui nous voulons réellement donner la chance d’être dans notre voiture pour ces séances. C’est un processus qui est en cours en ce moment.”

Andreas Seidl, directeur d’équipe, McLaren

Photo par : Jerry André / Images de sport automobile

Seidl n’a aucun problème à renoncer aux vendredis.

“Absolument satisfait de cela. Il est également logique que nous introduisions cela progressivement. L’année prochaine, nous parlerons de deux ou trois séances d’essais, donc c’est un bon premier pas.

“Mais je pense qu’à l’avenir, nous serions également heureux d’augmenter ce nombre de sessions.

“C’est bien d’avoir cela aussi obligatoire, donc c’est au final, d’un point de vue sportif, le même pour chaque équipe, et juste au final. C’est pourquoi nous avons été très favorables à la mise en place de cela.”

Aston Martin est une autre équipe qui devra désormais envisager des options pour le rôle de recrue.

“Bien sûr, cela profitera à ceux qui ont des programmes de jeunes pilotes”, a déclaré le patron de l’équipe Otmar Szafnauer.

“Et, pour nous, parce que nous ne le faisons pas, nous préférons nous assurer que nos pilotes ont le maximum de temps dans la voiture. Cependant, nous devons l’envisager d’un point de vue holistique et nourrir le sport avec des talents plus jeunes et à venir en haut.

“Il semble qu’au fil du temps, nous avons de moins en moins de tests, et comment vont-ils acquérir l’expérience dont ils ont besoin.”

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.